•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

80 personnes à la fois dans l'exposition sur Frida au MNBAQ

Une toile de l'artiste  Frida Kahlo exposée au Musée national des beaux-arts du Québec

Le reportage de Valérie Cloutier

Photo : Radio-Canada

Anne-Josée Cameron
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Après trois mois de confinement, le Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ) propose une expérience modifiée avec un affichage discret, mais élégant. Comme dans tous les musées, le nombre de visiteurs dans chaque salle devra aussi être réduit.

Pour l'instant, 100 personnes à l'heure pourront accéder au MNBAQ, soit 80 pour l'exposition Frida Kahlo et 20 personnes pour les collections permanentes, explique le directeur général du musée, Jean-Luc Murray.

Les musées, désormais, ne se fréquentent plus de la même façon. Ils ont dû, afin de se conformer aux consignes de la Direction générale de la santé publique, mettre en place de nouvelles mesures. C'est également le cas du MNBAQ, et ce, dès sa réouverture, le 29 juin.

L'arrivée au Musée se fait maintenant exclusivement par le pavillon Lassonde.

Les visiteurs doivent se désinfecter les mains avant d'être interrogés par un gardien sur leur état de santé.

Une fois cette étape terminée, ils sont libres d'entrer au Musée grâce à leur billet acheté en ligne.

Une signalisation élégante et discrète

Le Musée national des beaux-arts du Québec a opté pour une approche plus élégante et discrète des mesures sanitaires.

Ne cherchez pas de pictogrammes voyants, vous n'en trouverez pas.

Le MNBAQ a opté pour une signalisation discrète et élégante.

Le MNBAQ a opté pour une signalisation discrète et élégante.

Photo : Radio-Canada / Anne-Josee Cameron

Les parcours fléchés, tout comme les pastilles de distanciation physique, sont présents mais discrets.

On voulait que la signalisation vienne supporter la déambulation des visiteurs, mais qu'elle ne soit pas agressante, souligne M. Murray.

On ne voulait pas que ça affecte l'esthétisme des salles ou l'expérience de celui qui regarde, précise-t-il.

L'exposition consacrée à Frida Kahlo prolongée

Après un travail colossal de négociation, le Musée a pu conserver et prolonger jusqu'au 7 septembre l'une de ses expositions phares : Frida Kahlo, Diego Rivera et le modernisme mexicain.

Des visiteurs dans une salle du musée écoutent un homme parler.

Chaque heure, 80 personnes pourront visiter l'exposition consacrée à Frida Kahlo, dès le 29 juin, au MNBAQ. La distanciation physique est de mise.

Photo : Radio-Canada / Anne-Josee Cameron

L'exposition a ainsi été réaménagée afin de suivre les nouvelles consignes sanitaires.

On avait pensé l'exposition au départ pour un parcours multiple. Là, on propose un certain circuit afin de voir toutes les oeuvres et d'assurer un sens de visite, affirme Annie Gauthier, directrice des collections et des expositions du MNBAQ.

La prolongation de cette exposition change la donne pour MNBAQ, qui a dû composer avec l'arrêt de toutes ses activités pendant trois mois.

« 3300 billets ont déjà été vendus pour l'exposition Frida Kahlo, Diego Rivera et le modernisme mexicain. »

— Une citation de  Jean-Luc Murray, directeur général, MNBAQ

Extrêmement populaire avant le confinement, l'exposition consacrée à Frida Kahlo devrait être l'une des activités culturelles les plus courues de l'été.

Rappel des mesures sanitaires

  • Achat de billet horodaté. Les billets pourront être achetés jusqu'à une semaine à l'avance
  • Parcours adapté en fonction des règles de distanciation physique
  • Port du masque souhaité mais non obligatoire
  • Distribution de gel hydroalcoolique pour la désinfection des mains
  • Affichage des rappels des mesures d'hygiène et signalisation adaptée au nouveau parcours
  • Une seule entrée pour tout le monde : le pavillon Lassonde

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !