•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

15 millions d’articles recyclés en 6 jours en Saskatchewan

Un employé de SARCAN en train de travailler. Devant lui, des dizaines de canettes.

Les employés de SARCAN ne manquent pas d'ouvrage depuis une semaine.

Photo : CBC

Radio-Canada

Depuis sa réouverture le 15 juin dernier, l’entreprise de collecte de contenants recyclables SARCAN n’a pas eu le temps de chômer. Loin de là! En six jours, les Saskatchewanais ont déjà rapporté 15 millions d’articles recyclés.

Malgré l’achalandage important, tout se passe plutôt bien, dit Sean Homenick, responsable des communications et de la culture à SARCAN. Il est d'autant plus satisfait que les clients respectent la distanciation physique, le nettoyage des mains et les autres mesures sanitaires mises en place.

Si SARCAN a pu accueillir le public le 15 juin, l’entreprise a commencé à accepter les articles recyclables de ses clients commerciaux une semaine plus tôt. Depuis le 8 juin, on calcule donc près de 18 millions d’articles recyclés.

Nos journées sont très chargées. Je pense que ce sera l’une des semaines les plus occupées de notre histoire.

Ce défi est à la fois stimulant et exigeant, concède Sean Homenick, qui ne cache pas que des mesures doivent être prises pour répondre à la demande, par exemple en modifiant les horaires du personnel pour améliorer le roulement. Parfois, le système doit aussi être arrêté pendant quelques heures parce que les sacs de poubelle sont remplis de trop de bouteilles.

L’entreprise a adopté une nouvelle mesure lorsqu’il y a un fort achalandage qu’elle entend garder à long terme, soit la distribution d’un guide de recyclage qui informe les gens des nouvelles réglementations à suivre.

Une file de personnes qui attendent pour entrer dans un établissement SARCAN de Saskatoon.

Les clients doivent s'armer de patience et respecter les consignes sanitaires, comme la distanciation physique.

Photo : CBC/Steve Pasqualotto

Aux personnes qui prévoient se rendre dans un centre de dépôt cette semaine, Sean Homenick conseille de réfléchir à la nécessité d’une visite immédiate. En ce moment, nous servons beaucoup de gens qui ont vraiment besoin d’argent ou qui n’ont pas l’espace pour stocker les choses. Si vous n’êtes pas dans l’une de ces situations, nous aimerions vous voir dans quelques semaines.

Malgré cet avertissement, le responsable des communications et de la culture s’attend à une nouvelle semaine chargée dans les établissements SARCAN. Mais tous les employés sont prêts. C’est incroyable de voir le taux de participation et la joie des gens. Et ce, malgré la longue attente.

Avec les informations de Heidi Atter

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Matières résiduelles