•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gardez un oeil sur le temps qu’il fait chez vous grâce à une station météo personnelle

À rajouter dans votre arsenal, si la météo est votre passion.

Des outils d'une station météo personnelle autour d'une jeune pousse de plante.

Bénéficiez d’un bulletin météo à domicile grâce à une station météo personnelle.

Photo : Radio-Canada / Laury Dubé

Radio-Canada

Au-delà du vélo, du jardinage et des concours de danse sur le réseau social TikTok, une autre activité s’est rajoutée aux passe-temps de certains confinés : le suivi de la météo. Pour moins de 100 $, il est possible de se procurer une station météo personnelle de très bonne qualité et de s'improviser météorologue.

La précision de ces appareils — sans fil pour la plupart — est assez impressionnante, indique Alain Jean-Mary, reporter météo à ICI Ottawa-Gatineau. Non seulement ils permettent d’obtenir la météo en temps réel avec une précision étonnante, mais ils ont l’avantage de relever des données ultra-localisées.

Un citoyen pourrait, à des fins scientifiques, récréatives ou pédagogiques, observer toutes ces données et vouloir les partager à Environnement Canada ou à Radio-Canada, permettant de préciser nos prévisions par des observations très ciblées, explique-t-il.

Par exemple, poursuit-il, ma prévision pour ce soir pourrait donner 25 degrés à Ottawa sur la rue Sparks, alors que dans le Vieux-Hull sur la rue Ste-Antoinette [je peux voir, grâce à une station météo installée à cet endroit, qu’il] fait 26 degrés, ou bien dans le parc de la Gatineau secteur lac Pink, qu’il fait 27 degrés avec une petite pluie.

La plupart des stations météo affichent la température, la pression atmosphérique, la date et l’heure. Certaines peuvent aussi émettre des alertes météo en temps réel. Les stations peuvent être équipées d’un anémomètre pour mesurer la vitesse du vent. Elles peuvent aussi inclure un pluviomètre, qui mesure la quantité des précipitations. D’autres outils nous indiquent les taux d'humidité. Des récepteurs plus avancés permettent de récolter des données sur la qualité de l’air et l’indice UV.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une station météo personnelle décortiquée.

Photo : Radio-Canada

Les stations météo personnelles permettent de mesurer la température, la pression atmosphérique, la vitesse et la direction du vent, le taux d'humidité et le point de rosée, qui permet de calculer l'humidex.

Elles peuvent aussi fournir des données sur la pluviométrie, la hauteur et le type de nuages, le type de précipitation et la visibilité.

Un agriculteur, par exemple, voudra posséder sa propre station pour avoir rapidement des informations très localisées sur la pluie ou les vents. Ce sont tous des éléments cruciaux qui peuvent affecter sa culture et ses récoltes, précise Alain Jean-Mary.

Des nuages sombres recouvrent un champ.

Une tempête se prépare au-dessus d'un champ (archives).

Photo : Freepik / Sergej Sverdelov

Il est possible de se procurer une station météo personnelle dans n’importe quel magasin à grande surface, tels que Walmart, Canadian Tire et Home Hardware. Attention toutefois à ne pas vous laisser berner, prévient Alain Jean-Mary. Il n’y a aucune corrélation entre la qualité du produit et le prix.

Pour augmenter la précision de vos données, soutient-il, il suffit de bien choisir le lieu où votre station sera installée. Il est préférable d'avoir accès au toit de votre immeuble ou à une terrasse pour obtenir l’environnement idéal vous permettant d’augmenter la précision de vos données, dit-il.

Règles à suivre :

  • Placez le capteur thermique dans un lieu sécurisé tel un abri, en plein soleil et dans un endroit où il y a une bonne circulation d'air. Par exemple, au milieu d’une cour arrière.

  • Si vous ne possédez pas de cour arrière ni un abri, placez la sonde à l'ombre d’un mur. Assurez-vous qu’elle soit bien protégée des intempéries.

  • Installez la station loin des obstacles qui pourraient fausser les données du pluviomètre et de l’anémomètre.

Si vous n’avez pas l'espace adéquat, je vous déconseille d'acquérir un modèle qui, en plus des capteurs, comprend un pluviomètre et un anémomètre, recommande Alain Jean-Mary. Ce serait un achat payé trop cher pour ce que vous pourrez vraiment en tirer comme données fiables.

Ce serait l’équivalent de s'acheter un hélicoptère et de le stationner dans la rue devant chez soi, lance-t-il à la blague.

Les chroniques du reporter météo Alain Jean-Mary (Nouvelle fenêtre) sont diffusées toutes les semaines à l’émission Tout inclus.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Conditions météorologiques