•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les centres d'entraînement retrouvent leurs clients

Une bouteille de désinfectant dans une salle d'entraînement.

Les salles d'entraînement ont rouverts leurs portes lundi avec une série de mesure de sanitaires.

Photo : Radio-Canada / Brigitte Marcoux

Radio-Canada

Les abonnés des centres d'entraînement peuvent depuis lundi matin renouer avec leur routine.

Au complexe MaxiClub de Sherbrooke, la fébrilité était bien présente lors de l'ouverture du centre à 5 h, lundi, trois mois après sa fermeture.

Il y avait une petite rangée à l'extérieur. Les gens sont heureux d'entrer, on a reçu des courriels de gens qui voulaient être les premiers à venir faire leurs exercices, raconte Marc Jalbert, le propriétaire du MaxiClub complexe médico-sportif.

Des mesures sanitaires nouvelles

Les clients du MaxiClub qui avaient hâte de reprendre leurs habitudes devront toutefois s'adapter aux nouvelles façons de faire. En entrant, les visiteurs recevront une bouteille de désinfectant et un linge.

Ils vont devoir nettoyer tout ce qu'ils touchent avant et après l'entraînement.

Une citation de :Marc Jalbert, propriétaire MaxiClub complexe médico-sportif

À l'intérieur de la salle d'entraînement, tout a été mis en place pour assurer une distance entre les clients.

On a enlevé un tapis sur deux pour la distanciation et on nettoie un tapis sur deux à chaque personne qui entre au centre, décrit Marc Jalbert.

Les vestiaires et les douches vont demeurer ouverts, toutefois, un plus petit nombre de cabines seront disponibles.

Investissements de près de 100 000 $

Pour se préparer aux risques financiers que comporterait une deuxième vague du virus, le centre d'entraînement MaxiClub a investi dans une salle de cours virtuels. Un local a été aménagé pour que les kinésiologues et les entraîneurs puissent demeurer en contact avec leurs clients, même à distance.

D'après les informations de Brigitte Marcoux

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !