•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une route sans escale entre l'Alberta et la C.-B. pour protéger les ours

Nokoda, un rare grizzli blanc.

La mesure vise à empêcher les curieux de s'arrêter le long de l'autoroute, où plusieurs ours ont récemment été aperçus.

Photo : La Presse canadienne / Jason Bantle

Radio-Canada

Parcs Canada crée une zone sans escale de 10 kilomètres le long de la route Transcanadienne pour protéger des ours, dont un rare grizzli blanc qui est en route depuis Banff, où il a été aperçu ce printemps, vers le parc national Yoho.

Le tronçon s’étend de la frontière albertaine à la municipalité britanno-colombienne de Field et sera en place jusqu’à ce que les ours aient quitté les environs.

Des clôtures récemment installées le long de l’autoroute qui traverse le parc national Banff protègent les animaux, mais aucune barrière semblable n’a été installée du côté de la Colombie-Britannique.

Un grizzli assis sur le bord d'une route, dos à une affiche indiquant qu'il est interdit de s'arrêter.

En plus de protéger les ours, Parcs Canada veut empêcher les embouteillages causés par le ralentissement des voitures.

Photo : Radio-Canada / Parcs Canada/Brian Spreadbury

Un règlement obligeant les visiteurs à rester dans leur véhicule lorsqu'ils observent la faune sur les routes est en vigueur jusqu’au 9 juillet.

Les contrevenants s’exposent à des amendes allant de 115 $ et une comparution obligatoire devant le tribunal à une amende de 25 000 $.

On compte environ 150 000 ours noirs et 15 000 grizzlis en Colombie-Britannique.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !