•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les terres agricoles du Centre-du-Québec ont soif

foin dans les champs.

Le temps chaud et sec des dernières semaines risquent d'avoir des impacts importants sur les récoltes cette année.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le temps sec des dernières semaines et la canicule en place depuis plusieurs jours au Centre-du-Québec posent un important défi aux producteurs agricoles, dont les champs ont très soif.

Les agriculteurs achèvent de récolter leur première coupe de fourrages. Les dommages causés par la sécheresse sont importants.

On enregistre à certains endroits des pertes de rendement qui vont jusqu’à près de 80 % sur certaines parcelles, a déclaré le président de l’Union des producteurs agricoles (UPA) Centre-du-Québec, Daniel Habel, en entrevue à Facteur matinal.

Plusieurs demandes de compensations auraient déjà été entreprises auprès de la Financière agricole.

Le marché du foin, dicté par l’offre et la demande, pourrait être le théâtre d’une importante hausse de prix cet été.

Certains producteurs ont d’ailleurs déjà dû commander du foin du Manitoba. C’est criant comme situation, a soutenu Daniel Habel.

Les difficultés liées à la météo ne sont pas limitées à la région du Centre-du-Québec, mais s’étendent plutôt partout à travers la province.

Faire de l’agriculture, ça prend tous les ingrédients de la nature : de la chaleur, du soleil, mais aussi de la pluie. Cet ingrédient-là est manquant actuellement.

Daniel Habel, président de l'UPA Centre-du-Québec

Le temps sec n’affecte pas que les fourrages : toutes les productions végétales, qu’elles soient maraîchères ou céréalières, s’en ressentent cette année.

Des producteurs de grain ont rapporté au président de l’UPA Centre-du-Québec que sur certaines parcelles où des semences de grains ont été mises en terre il y a cinq ou six semaines, les graines n’ont toujours pas germé, faute de pluie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Agriculture