•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Toronto et Peel passent à la deuxième étape du déconfinement

Un piéton traverse une rue du centre-ville de Toronto.

Toronto et Peel entreront dans la deuxième phase du déconfinement à partir du 24 juin.

Photo : Radio-Canada / Olivier Hyland

Radio-Canada

Les Ontariens des régions de Toronto et de Peel pourront passer à la deuxième étape du déconfinement à compter de mercredi, a annoncé le gouvernement Ford. Windsor-Essex maintiendra quant à elle la première étape de réouverture de la province.

Ces trois régions étaient les seules à maintenir la première étape du déconfinement la semaine dernière, en raison de leur grand nombre de nouveaux cas de COVID-19.

Des progrès importants ont depuis été constatés à Toronto et dans la région de Peel, soit une baisse du nombre de cas de contamination.

Nous sommes convaincus que Toronto et Peel ont rempli les critères de santé publique pour rejoindre les 31 régions de la phase 2 à compter de mercredi prochain, a déclaré lundi la ministre de la Santé, Christine Elliott.

La mise en vigueur de la deuxième étape du déconfinement à Toronto et à Peel permettra l'ouverture des salons de coiffure, des centres commerciaux, des terrasses des restaurants et des piscines publiques, notamment.

En entrevue à CP24, lundi matin, le maire de Toronto, John Tory, exprimait son désir de voir la ville passer à la deuxième étape de réouverture. Il dénonçait toutefois le comportement des dizaines de résidents qui se sont agglutinés, samedi soir, à Cherry Beach, une plage dans l'est de Toronto, la plupart sans masque.

Windsor toujours à la première étape

La population de Windsor-Essex, pour sa part, demeure à la première phase de réouverture de la province. La région fait face à des éclosions de COVID-19 parmi ses travailleurs agricoles saisonniers, dont trois en sont morts.

En conférence de presse, lundi, le premier ministre de l’Ontario a interpellé les fermiers de la région en réclamant une plus grande coopération dans la gestion de la crise sanitaire. Vous influez sur toute la région et ce n'est pas juste la population de Windsor, se désolait Doug Ford.

Le gouvernement Ford assure continuer le dépistage massif dans la région en utilisant notamment des équipes mobiles envoyées directement dans les fermes. Un investissement de 15 millions de dollars vise également l’achat d’équipement de protection pour les travailleurs agricoles saisonniers.

Personne ne veut voir toutes les régions de l'Ontario rouvrir autant que moi, mais nous devons le faire correctement.

Doug Ford, premier ministre de l’Ontario

Le premier ministre de l’Ontario se veut toutefois rassurant avec les résidents de Windsor-Essex. Il affirme que le gouvernement fait tout ce qui est en son pouvoir pour que la région puisse rouvrir le plus rapidement possible.

Le ministre du Travail, de la Formation et du Développement des compétences, Monte McNaughton, assure par ailleurs que de nouvelles inspections seront réalisées dans les fermes de la région de Windsor dès cette semaine.

Ces nouvelles inspections évalueront les conditions de travail et de vie des travailleurs étrangers temporaires, explique M. McNaughton.

En entrevue à CBC, lundi matin, le maire de Windsor, Drew Dilkens, disait espérer l’annonce du déconfinement de la région pour relancer l'économie.

M. Dilkens affirmait que les éclosions dans la région ne se régleront pas du jour au lendemain, mais que des mesures ont été prises à cet effet. Il précisait également que le port du masque était obligatoire dans les magasins de la région à compter de cette semaine.

La troisième étape dans le collimateur

À l’heure où Toronto et Peel se joindront à la deuxième phase du déconfinement, mercredi, certaines régions de la province, déjà déconfinées, se montrent impatientes de passer à la prochaine étape.

Questionnée à ce sujet lors de la conférence de presse de lundi, la ministre de la Santé, Christine Elliott, a mentionné que le gouvernement évalue actuellement les options.

Elle précise cependant qu’une troisième phase sera envisageable uniquement lorsqu’il sera possible d’évaluer les répercussions de la deuxième étape [du déconfinement] sur la santé des personnes.

La transition entre les phases de déconfinement peut prendre deux à quatre semaines si les critères de santé publique sont remplis, explique le ministre des Finances, Rod Phillips.

Certaines régions comme Ottawa, London et Kitchener-Waterloo, qui sont dans la deuxième phase depuis le 12 juin, pourraient remplir certains critères plus rapidement, précise M. Phillips.

La troisième phase du déconfinement vise une plus grande ouverture de l’économie et des commerces de la province.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !