•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un haut dirigeant de l'UBC démissionne après avoir soutenu des tweets racistes

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Des lettres (University of British Columbia) se reflètent dans l'eau d'une fontaine, avec des arbres et des bâtiments an arrière-plan.

L'Université de la Colombie-Britannique (UBC)

Photo : Robb Douglas/CBC

Radio-Canada

Le président du conseil d’administration de l’Université de la Colombie-Britannique (UBC), Michael Korenberg, a démissionné après que des photos de son compte Twitter ont montré qu’il a aimé des tweets racistes dénigrant notamment le mouvement Black Lives Matter.

Son compte Twitter révèle qu’il a aimé des messages faisant l’éloge du président des États-Unis, Donald Trump, appelant les manifestants des pilleurs violents, et soutenant une théorie conspirationniste qui compare les protestations de Black Lives Matter aux tactiques paramilitaires d’Adolf Hitler.

Samedi soir, l’université a annoncé que la démission de Michael Korenberg prenait effet immédiatement.

Le conseil d’administration et Michael Korenberg reconnaissent que ceci a blessé les membres de notre communauté et que l'UBC n’a aucune tolérance pour le racisme, peut-on lire dans un communiqué.

Mes interactions ont été interprétées de telle manière que cela pose des questions sur qui je suis et ce en quoi je crois, a déclaré Michael Korenberg dans le même communiqué. Je présente mes excuses sincères, en particulier aux étudiants et au personnel de l'UBC.

Sur Twitter, il a également dit qu’il soutenait le mouvement Black Lives Matter et reconnu que le racisme existait au Canada, en ajoutant qu’il voulait faire partie de la solution , sans préciser de quelle façon.

Lors d’une entrevue avec le journal étudiant The Ubyssey, Michael Korenberg a expliqué qu’il n’était pas familier avec le fait que son compte Twitter était public et que tout le monde pouvait suivre son activité.

Sandra Cawley assurera la présidence du conseil d’administration de UBC par intérim, jusqu’à l’élection d’un nouveau président.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !