•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

TikTok a-t-il fait dérailler le rassemblement de Donald Trump à Tulsa?

Les gradins des étages supérieurs sont passablement vides.

Plusieurs sièges étaient vides, samedi, à Tulsa, pour le premier grand rassemblement de la campagne de Donald Trump depuis le début de la pandémie.

Photo : afp via getty images / Nicholas Kamm

Radio-Canada

Plusieurs utilisateurs des réseaux sociaux affirment avoir fait dérailler le grand rassemblement politique du président Donald Trump organisé samedi à Tulsa et dont la fréquentation a été bien moindre qu’anticipée.

Avant l'événement, le directeur de campagne de Donald Trump, Brad Parscale avait déclaré qu'il y avait eu plus d'un million de demandes de billets pour l'événement de Tulsa. Pourtant, samedi soir, le BOK Center, qui compte 19 000 places, comportait de nombreuses rangées de sièges vides. Selon un porte-parole du service d'incendie de Tulsa, quelque 6200 personnes ont assisté au rassemblement.

Sur plusieurs plateformes de médias sociaux, dont TikTok, des utilisateurs clament avoir obtenu des billets sans avoir eu l’intention d’y aller. D'après le New York Times, des milliers d'internautes auraient participé au mouvement. Des fans de musique pop coréenne ont aussi encouragé les gens à le faire, poursuit le journal new-yorkais.

L’assistance était tellement moindre que prévu que le président Trump et le vice-président Mike Pence ont même annulé la portion extérieure de leurs discours dans la zone de débordement. Cette dernière était prévue pour contenter les partisans n’ayant pu se procurer de billets.

« Les gauchistes font ça tout le temps »

Les représentants de la campagne de Donald Trump réfutent le fait que des jeunes aient pu faire dérailler le grand rassemblement.

Erin Perrine, responsable des communications de l’équipe de campagne de Donald Trump, a expliqué à CNN que ce ne sont pas les inscriptions par Internet qui déterminent qui pourra entrer, mais plutôt la règle du premier arrivé premier servi, qui est appliquée le jour du rassemblement.

Les gauchistes le font tout le temps. Ils pensent que s'ils s'inscrivent pour des billets cela laissera des sièges vides. Pas du tout, on reçoit toujours plus de demandes de billets que de sièges disponibles lors d'un rassemblement. Tout ce qu'ils font, c'est nous donner accès à leurs informations personnelles.

Erin Perrine, responsable des communications de l’équipe de campagne de Donald Trump

Sur Twitter, la représentante démocrate Alexandria Ocasio-Cortez n’a pas manqué de réagir. En fait, vous venez d'être ébranlés par des adolescents sur TikTok qui ont inondé la campagne Trump avec de fausses réservations de billets et vous ont trompés en vous faisant croire qu'un million de personnes voulaient votre suprémaciste blanc, a-t-elle écrit.

Une femme noire, genou à terre, a une discussion animée avec un homme blanc.

Deux partisans de camps opposés débattent, en marge du rassemblement de Donald Trump à Tulsa, samedi 20 juin.

Photo : Reuters / Goran Tomasevic

Les médias et les manifestants anti-Trump ont aussi été blâmés pour la faible fréquentation au BOK Center.

Un journaliste de Reuters a bien noté quelques échauffourées entre une trentaine de manifestants du mouvement Black Lives Matter et certains partisans de Trump qui attendaient d'entrer. Ce dernier n'a toutefois observé aucun partisan de Trump que l'on aurait empêché d'entrer dans l’aréna ou la zone de débordement.

Avec les informations de Reuters, CNN, et New Yor Times

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !