•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ouverture du nouveau Marché de la gare de Sherbrooke

Un cycliste circule à proximité du nouveau chapiteau du marché de la Gare.

Les visiteurs et les producteurs étaient nombreux lors du premier rendez-vous de la saison estivale au marché de la Gare.

Photo : Radio-Canada / Thomas Deshaies

Radio-Canada

Samedi, les Sherbrookois ont été nombreux à faire leurs courses au nouveau Marché de la gare qui soulignait son ouverture pour la saison estivale.

L'espace a été réinventé et les producteurs se retrouvent maintenant regroupés sous un chapiteau. La nouvelle formule semble déjà plaire aux producteurs et aux visiteurs.

Ça ramasse tout le monde à la même place, avant c'était assez étendu et il y en avait qui étaient très éloignés et les gens ne se rendaient pas jusqu'à eux autres. Tandis que là, ils sont tous collés et ça donne de la visibilité à tout le monde, affirme Gisèle Gilbert, une cliente du marché.

De nombreux producteurs au rendez-vous

Les producteurs de la région ont répondu à l'appel de la Corporation du Marché de la gare. Les courgettes, les laitues, les fraises et le miel étaient quelques-uns des produits vedettes que proposaient les 30 petites entreprises qui participaient au Marché.

C'est près du double de l'an passé et près du double d'il y a deux ans aussi. C'est vraiment une année record avec une diversité de produits assez intéressante.

Une citation de :Sylvie Brunelle, coordonnatrice de la Corporation du Marché de la gare de Sherbrooke

Si les producteurs agroalimentaires étaient au rendez-vous, les clients répondaient eux aussi présents. Selon Sylvie Brunelle, les publicités pour promouvoir l'achat local pourraient être à l'origine de cette popularité grandissante. Les conversations qu'elle surprend entre les producteurs et les Sherbrookois en témoignent, affirme-t-elle.

Ils se questionnent : " ça vient d'où ces fraises-là, de Sainte-Anne-des-Plaines? Non, de l'Estrie. Ah OK, on achète ", illustre Sylvie Brunelle.

Deux producteurs posent devant leurs légumes avec une visière.

La ferme l'Artisan maraîcher affirme avoir rapidement vendu une bonne partie de sa production lors de l'ouverture du Marché de la gare à Sherbrooke.

Photo : Radio-Canada / Thomas Deshaies

Le producteur à la ferme l'Artisan maraîcher, Hugo Defoy-Lavoie, est, lui aussi, agréablement surpris de l'intérêt des Sherbrookois pour le Marché. On s'est fait dévaliser ce matin, c'est une bonne journée, admet-il.

Le producteur de légumes biologiques sur petite surface salut les efforts déployés par la Corporation du Marché de la gare pour réinventer l'expérience des visiteurs et des producteurs.

On est très contents d'être au marché aujourd'hui, définitivement, le Marché de la gare est en train de redevenir ce qu'il devrait être.

Une citation de :Hugo Defoy-Lavoie, producteur à l'Artisan maraîcher

Mesures sanitaires renforcées

En plus du lavage des mains obligatoire, une bonne partie des producteurs portaient le masque ou la visière pour servir les clients. Les dégustations de produits, quant à elles, n'auront pas lieu. Des mesures auxquelles les Sherbrookois commencent à être habitués, souligne Sylvie Brunelle.

Selon elle, il n'a pas été trop ardu de se conformer aux mesures sanitaires imposées par Québec. Elle se réjouit avant tout qu'il ait finalement été possible de rouvrir après que l'incertitude a plané pendant plusieurs semaines.

Les craintes se sont estompées, parce qu'on savait qu'on était en mesure de respecter la distanciation sociale et les mesures de sécurité sanitaire, affirme-t-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !