•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les tiques plus présentes dans l’Est-du-Québec

Marie-France Rioux, technicienne en santé animale, à la recherche de tiques sur un chien. Les tiques peuvent se camoufler facilement dans le pelage des animaux.

Marie-France Rioux, technicienne en santé animale, à la recherche de tiques sur un chien. Les tiques peuvent se camoufler facilement dans le pelage des animaux.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La saison des tiques a débuté et l'Est-du-Québec n'est pas épargné. Avec un long printemps et des chaleurs importantes, les tiques pourraient même être plus présentes dans nos régions. Déjà, les vétérinaires signalent qu'un nombre important d'animaux ont déjà été mordus. 

Ça fait déjà plusieurs années qu'il y en a ici dans le coin, dans la région, mais cette année il y en a de plus en plus, constate Marie-France Rioux, technicienne en santé animale certifiée à la clinique vétérinaire de Rimouski.

En raison des changements climatiques, les oiseaux migrateurs ont transporté les tiques dans les régions de l'Est-du-Québec il y a quelques années. Depuis leur arrivée, ces bestioles sont plus nombreuses chaque année, selon la technicienne en santé animale. 

Une tique sur une feuille.

La tique peut s'accrocher aux humains en forêt. Il faut porter des vêtements aux jambes et aux manches longues.

Photo : Radio-Canada

Ça augmente à tous les ans, mentionne Marie-France Rioux. Chaque année on a de l'augmentation, donc c'est certain que cette année le printemps a été très long aussi et les tiques sont actives à partir de 4 degrés Celsius donc ça commence de bonne heure.

Un bras avec trois tiques.

Les tiques peuvent entre autres transmettre la maladie de Lyme aux humains.

Photo : Radio-Canada

Les tiques peuvent mordre les humains comme les animaux, mais elles passent plus inaperçues sur le corps poilu des animaux. Le danger n'est pas la morsure en soi, mais plutôt les risques de transmission de maladies. 

La tique en tant que telle n’est pas dangereuse, affirme Marie-Noëlle Morin, médecin vétérinaire. Ce qui est dangereux, c'est ce qu'elle transporte dans son sang et dans sa salive et qu'elle va transmettre lors de sa piqûre, qui est une piqûre long terme. Un maringouin va piquer, ça dure quelques secondes, mais une tique va rester presque deux semaines sur l'animal. 

Marie-Noëlle Morin, médecin vétérinaire

Marie-Noëlle Morin, médecin vétérinaire

Photo : Radio-Canada

La maladie de Lyme est notamment transmise par les tiques. Lorsqu'on remarque une tique sur soi ou sur notre animal, il faut l'enlever le plus rapidement possible.

Idéalement c'est d'avoir un petit crochet, on a vraiment un petit outil pour aller retirer la tique, on insère le petit crochet vraiment à la base de la peau et tout près de la tête de la tique, car elle insère vraiment sa tête dans la peau de l'animal, explique Marie-France Rioux. Un moment donné la tique finit par se détacher.

Les vétérinaires recommandent de donner un médicament préventif à notre animal qui permet de tuer les tiques lorsqu'elles mordent la peau.

D’après le reportage d’Alexie André Bélisle

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !