•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux canicules avant l’été : « Du jamais vu » au Québec

Pascal Yiacouvakis, météorologue depuis 25 ans à Radio-Canada, affirme que plusieurs records ont été battus au cours des derniers jours.

Des baigneurs de tous les âges dans l'eau.

Des Montréalais profitant de la plage de Verdun, dans l'ouest de l'île, pour se rafraîchir, malgré le fait que l'endroit n'était pas encore officiellement ouvert aux baigneurs.

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Radio-Canada

La chaleur extrême qui recouvre depuis quelques jours le sud du Québec ne se résorbera pas avant mardi, prévient Environnement Canada, en lançant des avertissements pour plusieurs régions de la vallée du Saint-Laurent.

Selon Pascal Yiacouvakis, météorologue depuis 25 ans à Radio-Canada, il s’agit de la deuxième canicule avant même le début de l’été. Du jamais vu, dit-il. Il y a déjà eu une canicule en mai ou en juin [dans le passé], mais il n’y a jamais eu deux canicules avant le 21 juin.

Le météorologue affirme par ailleurs que la durée de cette vague de chaleur extrême est également frappante, car elle persiste depuis déjà une semaine dans certaines régions du sud de la province.

On n’a jamais eu une canicule qui a duré sept jours en juin à Montréal, c’est une première. Ce sont des événements extrêmes [qui surviennent] de plus en plus fréquemment.

Pascal Yiacouvakis, météorologue

Nous sommes en plein réchauffement climatique et c’est en train de s’accélérer, souligne-t-il, tout en précisant que plusieurs records ont été battus au cours des derniers jours.

[Jeudi] nous avons fracassé 20 records et vendredi, une dizaine d’autres, précise-t-il, rappelant que le mercure a grimpé jusqu’à 37 degrés Celsius à Sept-Îles, sur la Côte-Nord. Jamais il n’a fait si chaud à Sept-Îles. C’est du jamais vu dans l’histoire météorologique de la région, selon M. Yiacouvakis.

Des aînés marchent sur un trottoir.

La chaleur accablante s'abat sur Montréal depuis fin mai.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Le météorologue rappelle également que Montréal a enregistré 36 degrés Celsius vers la fin mai. On n’avait jamais eu une température aussi chaude à Montréal, ni en mai, ni même en juin, indique-t-il. Donc, on sent qu’il y a une accélération du réchauffement climatique et que le climat devient de plus en plus extrême.

Il souligne par ailleurs que le Québec a connu 70 % moins de pluie qu’en temps normal en juin, ce qui crée des conditions plus propices aux feux de forêt. Un violent incendie fait d'ailleurs rage dans le secteur de Chute-des-Passes, au nord du Lac-Saint-Jean. Il y a deux fois plus de feux de forêt en ce moment au Québec que la normale, explique encore M. Yiacouvakis.

Bien que la vague tire à sa fin dans les régions plus à l'est, l'air frais ne se rendra pas à l'intérieur des terres, où le facteur humidex doit s'élever à près de 40 pour encore plusieurs jours.

Selon les prévisions d'Environnement Canada, le mercure grimpera jusqu'à 34 degrés Celsius, accusant un écart de dix degrés Celsius avec les normales saisonnières.

Et la chaleur se fera encore plus écrasante dans les zones fortement urbanisées, met en garde Environnement Canada, qui recommande notamment à la population de boire de six à huit verres d'eau par jour.

Les gens sont également encouragés à prendre des nouvelles de leurs proches, plus particulièrement de ceux qui sont en perte d'autonomie ou qui vivent seuls, car l'état de santé de certaines personnes peut se détériorer rapidement avec de telles températures.

Des avertissements de chaleur ont été diffusés pour Gatineau, les Laurentides, Lanaudière, le Grand Montréal, certains secteurs de la Montérégie, l'Estrie, Drummondville, la Mauricie, et Québec.

Le Saguenay–Lac-Saint-Jean est également ciblé, en plus de faire l'objet d'un avertissement de smog au Lac-Saint-Jean, en raison de la fumée qui se dégage de l'incendie de forêt dans la région de Manicouagan.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Conditions météorologiques

Environnement