•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tramway : des craintes liées au nouveau tracé vers la colline parlementaire

Une illustration avec une station de transport en commun, des gens qui attendent, et des arbres.

Image conceptuelle de la station Cartier dans le quartier Montcalm

Photo : Ville de Québec

Les élus de l'opposition à l'Hôtel de Ville de Québec voient plusieurs inconvénients au nouveau tracé proposé pour le passage du tramway de la Basse-Ville jusqu'au secteur Montcalm.

Le tramway va s'insérer dans la paroi rocheuse près des Jardins Jean-Paul-L'Allier, dans Saint-Roch, mais il pourrait ressortir à l'angle du boulevard René-Lévesque et de l'avenue Turnbull, au lieu de l'avenue des Érables.

Le nouveau tracé n'est qu'encore qu'une hypothèse, mais il forcerait la fusion des stations des Centre des congrès et du Grand-Théâtre pour être remplacées par la station Colline-Parlementaire, qui sera aménagée près de l'édifice Marie-Guyart.

Ce que ça veut dire, en termes d'utilisation du transport en commun, c'est que les gens vont devoir marcher plus longtemps, soit pour embarquer dans le tramway ou pour débarquer et rejoindre le milieu de travail par exemple, déplore le chef de Québec 21, Jean-François Gosselin.

Le scénario permettrait de raccourcir de 500 mètres le tracé du réseau de transport en commun et de réduire les coûts de construction.

Un problème d'argent de mauvais augure?

Il s'agit présentement d'une hypothèse, mais cela veut dire que le tramway passerait en surface à la hauteur de l'avenue Cartier plutôt que de façon souterraine. Le conseiller municipal du district de Cap-aux-Diamants y voit plusieurs problèmes.

Ç'a toujours été l'enjeu de le faire sortir un petit peu à l'ouest de Cartier. Si on parle de le faire sortir sur Turnbull, c'est qu'on a un problème d'argent, lance Jean Rousseau.

Ce que je crains, c'est qu'on coupe, on coupe et ce qu'on va couper, à la fin, ça va être des lignes de trambus, ajoute l'élu de Démocratie Québec.

Le nouveau projet proposé force le déplacement de la station D’Youville à l’ouest de l’avenue Honoré-Mercier. La nouvelle station sera située en face de la station de Radio-Canada.

Maquette conceptuelle de l'extérieur de la station, construite en vitre et en bois.

La station D'Youville aura un accès à partir du boulevard Honoré-Mercier.

Photo : Ville de Québec

Selon le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste, il s'agit toutefois d'une bonne nouvelle pour les résidents du quartier.

On avait un grand souci qu'il n'y ait des stations qu'à l'extérieur du quartier. C'est sûr que d'avoir une station à l'intérieur du quartier, c'est une très bonne nouvelle pour l'accessibilité, affirme le porte-parole Vincent Baillargeon, qui souhaite toutefois que la Ville assure un meilleur entretien des trottoirs et des rues en période hivernale par exemple.

Les commerçants qui étaient déjà contre le projet y voient un plus grand problème, pour ceux qui étaient pour... ça ne fait aucune différence.

On manque déjà de stationnement. C'est déjà étroit. C'est déjà des coins achalandés et ça va empêcher la clientèle de vouloir venir ici, déplore Lucie Garneau, copropriétaire du restaurant Pizzédélic de l'avenue Cartier.

Si les travaux vont vite, ça ne sera pas un problème pour les commerçants. Je pense que le tramway va nous amener plus de monde, estime quant à lui le propriétaire du Il Cuginetto, Oscar Tafuri.

Avec les informations de Marie-Pier Mercier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !