•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fin de l'éclosion : le Jeffery Hale pourra admettre de nouveaux patients

L'affiche à l'entrée de l'hôpital Jeffery Hale à Québec

Le 22 juin marquera la fin officielle de l'éclosion de COVID-19 à l'hôpital Jeffery Hale

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

Trois mois après l'éclosion de COVID-19, l'hôpital Jeffery Hale, à Québec, voit le bout du tunnel. Le 22 juin, cela fera 28 jours qu'aucun résident n'a été déclaré positif. Cette date sonnera donc la fin officielle de l'éclosion et l'admission de nouveaux patients pourra reprendre.

Au total, 95 patients de l'hôpital ont contracté la maladie et 40 y ont succombé. À cela s'ajoutent les 119 employés qui ont eux aussi été infectés. Le Jeffery Hale reste donc l'établissement le plus durement touché dans la région de Québec, à ce jour.

On a vécu au cours des derniers mois une éclosion majeure , reconnaît Brigitte Paquette, directrice de l'hôpital Jeffery Hale.

Ce moment-là qui est le 22 juin pour la levée de l'éclosion, c'est un moment quand même significatif, une page de notre histoire qu'on tourne pour regarder l'avenir.

Brigitte Paquette, directrice de l'hôpital Jeffery Hale
Brigitte Paquette regarde au loin en souriant.

Brigitte Paquette, directrice de l'hôpital Jeffery Hale

Photo : Radio-Canada

Mme Paquette explique que les dernières semaines ont été fortes en émotions au Jeffery Hale, mais que l'établissement est maintenant prêt à accueillir de nouveaux patients.

Il y a moins de deux semaines, une employée de l'hôpital a reçu un résultat de test positif à la COVID-19, mais personne d'autre ne semble avoir été infecté depuis. Mme Paquette se veut rassurante.

Considérant que l'ensemble des mesures ont été prises et que ç'a été une situation isolée, je vous dirais que tout est stable à ce niveau-là.

Fini les chambres pour deux

Pour limiter les risques, le Jeffery Hale ne fera pour l'instant aucune admission de patients en chambre pour deux personnes. On va tendre à favoriser l'utilisation de nos chambres de façon simple , explique Mme Paquette.

Au plus fort de la crise, la cohabitation de patients infectés et non infectés à la COVID-19 dans une même chambre avait soulevé bien des questions.

Mme Paquette indique qu'il ne s'agit pas d'une directive, mais plutôt d'une façon de faire qui sera priorisée pour l'arrivée des futurs résidents.

Même si la période estivale représente toujours un défi pour les ressources humaines, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale (CIUSSS) entend également tout faire en son pouvoir pour éviter le va-et-vient de personnel entre établissements.

Ce qu'on favorise, c'est vraiment la stabilisation des équipes.

Brigitte Paquette, directrice de l'hôpital Jeffery Hale

Quelques admissions aux soins palliatifs

Si les différentes unités du Jeffery Hale seront prêtes à accueillir de nouveaux patients la semaine prochaine, quelques rares admissions ont eu lieu au début juin au troisième étage de l'hôpital, là où le virus avait fait son apparition en mars dernier.

L’unité de soins palliatifs était bien entendu considérée comme zone froide au moment de ces admissions , assure dans un courriel le porte-parole du CIUSSS, Mathieu Boivin.

Quant au personnel du Jeffery Hale, la fin généralisée de l'éclosion représente un soupir de soulagement , selon le président du syndicat des travailleuses et des travailleurs du CIUSSS.

Les gens restent quand même sur leurs gardes par crainte qu'il y ait une deuxième éclosion, ajoute cependant Richard Boissinot.

Quand on ne sait pas ce que c'est, la COVID-19, c'est une chose. Mais maintenant qu'on sait, une deuxième vague, on la craint.

Richard Boissinot, président du syndicat des travailleuses et des travailleurs du CIUSSS de la Capitale-Nationale

Pour honorer la mémoire des 40 personnes qui sont mortes de la COVID-19 au Jeffery Hale, un moment de recueillement est prévu le 22 juin prochain.

Avec la collaboration de Fanny Samson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Établissement de santé