•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Changements climatiques : la Saskatchewan atteint plus de 70 % de ses cibles en 2020

Des cheminées crachent leur fumée dans l'atmosphère.

Chaque année, des cibles sont établies pour évaluer la progression de la Saskatchewan dans sa lutte contre les changements climatiques.

Photo : Reuters / Peter Andrews

Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Plus de 70 % des initiatives en place pour lutter contre les effets des changements climatiques en Saskatchewan ont obtenu des résultats jugés favorables en 2020, selon un rapport publié par la province.

Des 25 mesures en place, les résultats de 18 d’entre elles ont reçu la mention favorable, comparativement à 15 en 2019. Les sept autres sont qualifiés de satisfaisants.

En 2018, la Saskatchewan a lancé une série de 25 initiatives dit de résilience dans le cadre de son plan de lutte contre les changements climatiques intitulé Résilience de la Saskatchewan devant les changements climatiques.

Chaque année, des cibles à atteindre sont établies pour chacune des mesures. Le résultat est ensuite évalué à l'aide des notes favorable, satisfaisante et médiocre.

L’évaluation couvre cinq secteurs :

  • les systèmes naturels;
  • les infrastructures matérielles;
  • l’économie durable;
  • la préparation de la communauté aux situations d’urgence;
  • le bien-être humain.

En 2020, les résultats pour les secteurs de l’économie durable, de la préparation de la communauté aux situations d’urgence et du bien-être humain, qui regroupent au total 13 des 25 mesures, ont tous obtenu la mention favorable.

Une amélioration par rapport à 2019, alors que deux des quatre mesures totales du secteur du bien-être humain avaient reçu la mention satisfaisant.

La situation ne va toutefois pas dans le même sens pour les secteurs des systèmes naturels et des infrastructures.

Des cinq mesures en lien avec les systèmes naturels, deux ont reçu la note satisfaisante, alors que l’an dernier, elles avaient toutes obtenu la note favorable. Le secteur des infrastructures, quant à lui, note une légère amélioration avec trois de ses sept mesures qui ont obtenu la mention favorable, comparée à un total de deux en 2019.

Des progrès, mais encore beaucoup à faire

La province a clairement fait des progrès pour bâtir une résilience contre les effets des changements climatiques, constate Saman Razavi, professeur agrégé à l'École d'environnement et de développement durable de l’Université de la Saskatchewan. Et nous pouvons faire bien plus encore.

Le professeur Razavi évoque entre autres les initiatives pour les communautés à contrer les sécheresses : Je dois dire que j’ai vu des efforts minimes à ce sujet dans ce rapport.

Il donne en exemple l’initiative no. 22 du rapport, dont la cible est de réduire le nombre de collectivités dépendantes de sources d’eau vulnérables à la sécheresse.

C’est une cible très, très vague. Que veut-on dire par là? À mon avis, cela englobe la majorité des résidents de la Saskatchewan, explique le professeur Razavi.

Dans son rapport, le gouvernement indique sa cible a été atteinte en 2019 puisque moins de communautés ont été vulnérables aux sécheresses, en raison d’une plus grande quantité de précipitation et d’une collectivité ayant adopté un approvisionnement en eau souterraine.

La bonne note attribuée aux résultats de cette cible ne convainc pas l’hydrologue de profession. Bien sûr, dit-il, nous pouvons avoir plus ou moins de précipitations selon les années.

« La résilience, c’est d’être robuste à travers les variabilités [de notre environnement]. [L'augmentation des précipitations], c’est une variabilité naturelle, et non parce que nous avons fait des progrès pour être résilients. »

— Une citation de  Saman Razavi, hydrologue et professeur agrégé à l'École d'environnement et de développement durable de l’Université de la Saskatchewan

Concernant ces résultats, le Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan a envoyé une déclaration écrite de son porte-parole en matière de finances, Trent Wotherspoon, dans laquelle il indique que le Parti saskatchewanais a mis du temps à mettre en œuvre des mesures qui apporteront un véritable changement dans la lutte contre les changements climatiques qui bénéficieront à la population de la Saskatchewan.

Les coupures effectuées par le Parti saskatchewanais dans des programmes, comme [celui] des compteurs nets pour l’énergie solaire, ne visent pas vraiment à aider les gens de la Saskatchewan à lutter contre les changements climatiques, poursuit-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...