•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Infrastructures sportives : 672 citoyens exigent un référendum à Témiscouata-sur-le-Lac

Aréna Jacques-Dubé.

L'aréna Jacques-Dubé du quartier Notre-Dame-du-Lac, à Témiscouata-sur-le-Lac

Photo : Radio-Canada

La Ville de Témiscouata-sur-le-Lac est forcée d'étudier les options en ce qui a trait à son projet de construction d'un aréna dans le quartier Cabano et d'un centre communautaire multifonctionnel dans le quartier Notre-Dame-du-Lac.

Au cours des dernières semaines, la Ville a demandé aux citoyens désirant déclencher un référendum à ce sujet de le faire savoir. Il fallait 417 signatures pour déclencher le processus référendaire. Or, le maire Gaétan Ouellet a annoncé que 672 signatures ont été reçues dans les délais prescrits.

Cela dit, ce résultat ne signifie pas nécessairement qu'il y aura référendum sur le projet. On se donne les prochaines semaines pour prendre acte de la demande des citoyens, a expliqué Gaétan Ouellet au cours d'un point de presse sur Facebook.

Est-ce qu'on va tenir un référendum à l'automne? Est-ce qu'on va refaire nos devoirs pour modifier le projet? C'est ce qu'on va regarder au cours des semaines à venir.

Gaétan Ouellet, maire de Témiscouata-sur-le-Lac
Le nouveau maire de Témiscouata-sur-le-Lac, Gaétan Ouellet.

Le maire de Témiscouata-sur-le-Lac, Gaétan Ouellet

Photo : Radio-Canada / Jérôme Lévesque-Boucher

Le « projet sur deux adresses » a causé beaucoup de dissensions à Témiscouata-sur-le-Lac. Depuis l’effondrement du Centre sportif Phil-Latulippe en 2017, les citoyens des quartiers Cabano et Notre-Dame-du-Lac sont à couteaux tirés sur cette question.

Le projet, évalué à 21,5 millions de dollars, a déjà reçu l'appui financier de Québec et d'Ottawa, qui s'élève à 10 millions de dollars.

Si plusieurs citoyens considèrent qu'il s'agit d'une facture trop élevée, Gaétan Ouellet soutient que le projet coûtera en moyenne 39 $ par année sur l'avis d'imposition.

Rappelons que l'ancien maire, Gilles Garon, avait démissionné en raison de la grogne populaire concernant ce projet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !