•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une chercheuse veut améliorer la santé mentale des premiers répondants post-pandémie

Une enseigne de l’Université Lakehead de Thunder Bay.

Une chercheuse de l'Université Lakehead veut améliorer la santé mentale des premiers répondants après la pandémie.

Photo : CBC/Nicole Ireland

Radio-Canada

Kathryn Sinden, professeure adjointe de kinésiologie à l'Université Lakehead de Thunder Bay, a obtenu une subvention de près de 50 000 $ pour tenter de développer des ressources en santé mentale pour les pompiers qui doivent travailler pendant la pandémie.

Mme Sinden affirme que sa recherche va se concentrer sur le développement de nouvelles ressources visant à mieux gérer leur santé mentale.

Il y avait un réel besoin, à la suite du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), d'une véritable programmation structurée pour nos premiers intervenants, pour nos travailleurs de la santé, afin de s'assurer qu'ils sont soutenus dans ces périodes d'intensification et d'exposition accrue aux traumatismes, croit Mme Sinden.

Nous le constatons certainement dans la littérature et je suppose que la question est maintenant de savoir à quoi devraient ressembler ces programmes de soutien si ceux-ci ont été mis en place, explique-t-elle.

Mme Sinden affirme que les pompiers sont exposés aux mêmes problèmes de santé mentale lors de l'épidémie de COVID-19 que les autres premiers intervenants lors de l'épidémie de SRAS.

La recherche sera faite en collaboration avec des pompiers qui vont colliger des informations sur la gestion de la santé mentale et des directives fournies par les associations de pompiers, selon l’Université Lakehead.

Nous sommes toujours à la recherche d'un croisement des professions, affirme Mme Sinden, dans la mesure du possible, j'aimerais aussi avoir l'avis des ambulanciers, juste pour voir comment ceux-ci pourraient mettre en œuvre nos stratégies, ajoute-t-elle.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !