•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En isolement, l’entraîneur-chef des Roughriders attend le feu vert

L'entraîneur-chef Craig Dickenson en conversation avec son quart-arrière Cody Fajardo.

L'entraîneur-chef Craig Dickenson et le quart-arrière Cody Fajardo ont été au cœur des succès des Roughriders lors de la saison 2019 (archives).

Photo : AFP / Matt Smtih

L’entraîneur-chef des Roughriders de la Saskatchewan, Craig Dickenson, est de retour à Regina après un hiver à la maison au Montana. Après sa période d’isolement de 14 jours qui se terminera dimanche, le chef d’orchestre du Vert et Blanc rentrera au bureau lundi en espérant diriger ses hommes pour une saison 2020.

Peu importe le nombre de matchs, peu importe l’endroit, nous serons prêts, lance-t-il sans détour, en avouant qu'une possible annulation de la saison serait fort dommage pour tout le monde, que ce soit les entraîneurs, les joueurs ou les partisans.

N'eût été de la COVID-19, Craig Dickenson aurait rencontré les journalistes aux abords du terrain de football du stade Mosaic à 24 heures du match d’ouverture à domicile face aux Alouettes de Montréal.

C’est une situation spéciale, mais nous sommes tous dans le même bateau. Nous devons nous préparer [pour la saison] et accepter la réalité.

Craig Dickenson, entraîneur-chef des Roughriders de la Saskatchewan

De retour en sol saskatchewanais depuis le 7 juin, il doit se soumettre à une période d’isolement de deux semaines comme l'exigent les consignes pour les voyageurs qui arrivent au Canada en provenance des États-Unis.

Avant de quitter le Montana, il s’est soumis au test de dépistage de la COVID-19 dont le résultat s'est avéré négatif. Il dit aussi ne présenter aucun symptôme lié à la maladie.

Encloîtré dans sa maison en Saskatchewan, l’entraîneur-chef avoue trouver le temps long et qu’il s’ennuie de l’air frais, mais il ne manque pas de travail puisqu’il se prépare pour le repêchage international en regardant les bandes vidéo des plus beaux espoirs.

Se serrer la ceinture

Craig Dickenson avoue qu’il a récemment eu des discussions difficiles avec des membres de son personnel d’entraîneurs en raison de la réduction de 20 % du plafond salarial des opérations football imposée par la Ligue canadienne de football (LCF).

De nombreux employés ont ainsi dû accepter une réduction salariale importante de 10 à 15 %, mais l’entraîneur-chef se réjouit que personne n’ait perdu son emploi. Par conséquent, il a pu garder tout son personnel.

Quand Craig Reynolds [le PDG des Roughriders] et Jeremy O’Day [le directeur général] te disent : "Les gars, nous allons devoir nous serrer la ceinture", tu dois leur faire confiance. On les écoute. Ce sont nos leaders.

Craig Dickenson entouré des joueurs des Roughriders.

Craig Dickenson occupe aussi le poste de coordonnateur des unités spéciales (archives).

Photo : La Presse canadienne / Mark Taylor

Au cours des derniers jours, plusieurs intervenants du monde du football canadien ont sévèrement critiqué le leadership du commissaire de la LCF, Randy Ambrosie, sur sa façon de gérer la crise de la COVID-19 et toute l’incertitude entourant la saison 2020.

Plusieurs joueurs ont notamment pris d’assaut les réseaux sociaux en n’y allant pas avec le dos de la cuillère. Par exemple, Chad Geter, des Roughriders, a qualifié le silence du commissaire de ridicule et qu’il se levait chaque matin en se posant plusieurs questions auxquelles il n’a pas de réponses.

N’ayant pas eu une seule paie depuis plusieurs mois, des joueurs du circuit Ambroisie disent avoir refusé des emplois qui auraient amélioré leur situation financière en espérant pouvoir enfiler leur casque et leurs crampons dans un avenir rapproché.

À ce sujet, Craig Dickenson affirme qu'il est en contact avec plusieurs de ses joueurs, mais les conversations portent essentiellement sur leur entraînement.

Aucun ne lui a partagé ses inquiétudes, mais il a tout de même un conseil à leur donner : Si vous avez besoin d’accepter un emploi dans un autre domaine que le football, faites-le. Vous devez prendre soin de votre famille.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !