•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De plus en plus de demandes d'aide médicale à mourir dans la région

Des mains gantées tiennent une main non-gantée

L'aide médicale à mourir est autorisée au pays depuis 2016.

Photo : iStock

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Ce sont 70 personnes qui ont demandé l'aide à mourir cette année selon les plus récentes données du CIUSSS MCQ, comparativement à 58 patients l'an dernier; ce qui représente un bond de 21 %.

Cette hausse des demandes formulées se reflète dans la pratique du Dr Gaétan Bégin qui offre cet ultime soin de fin de vie à Shawinigan et dans les environs depuis l'entrée en vigueur de la loi en 2016.

Il a personnellement répondu à l'appel de six patients en 2016 et d'une trentaine de patients en 2019.

Avec l'élargissement des critères d'accès à l'aide médicale à mourir et la hausse des demandes formulées, de la relève sera nécessaire, selon Dr Bégin. Il parraine d'ailleurs des médecins qui sont prêts à offrir le soin.

Au début, j’étais seul pendant quelques années, mais depuis la dernière année environ, il y a quelques médecins qui se sont montrés intéressés, souligne-t-il. Je suis très content de savoir qu’il va y avoir quelques autres médecins qui vont m’accompagner là-dedans.

« Surtout si le nombre augmente d’année en année, je vais trouver ça difficile émotivement de pouvoir poser ce geste-là chaque semaine ou presque, donc je vais avoir besoin d’aide, ça c’est sûr et certain. »

— Une citation de  Dr Gaétan Bégin

Le médecin anticipe que les changements à la Loi sur l'aide médicale à mourir, qui prendront effet en juillet, vont s'accompagner d'une nouvelle hausse des demandes.

D’après les informations de Marie-Ève Trudel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !