•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La communauté injecte 725 000 $ dans la patinoire Bleu Blanc Bouge de Val-d’Or

Huit personnes posent côte à côte à deux mètres de distance, certains tenant des affiches du Club Kiwanis ou Richelieu.

Les clubs sociaux partenaires du projet étaient présents pour le lancement des travaux.

Photo : Radio-Canada / Marc-André Landry

Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Ville de Val-d’Or a confirmé jeudi matin avoir amassé 725 000 $ dans la communauté pour contribuer au financement de sa patinoire Bleu Blanc Bouge.

L’entreprise Eldorado Gold Lamaque injecte 400 000 $ pour la construction d’un toit au-dessus de la patinoire. Sept clubs sociaux contribueront un total de 325 000 $ pour un pavillon de services, soit 50 000 $ pour les clubs Kinsmen, Optimiste, Richelieu Fontaine, Rotary, Kiwanis et les Fondation Richelieu, ainsi que 25 000 $ pour le Kiwanis Lemieux.

Le chantier est déjà en branle, à deux pas du Centre AirCreebec, et l’objectif est de pouvoir utiliser la patinoire extérieure et réfrigérée pour la période des Fêtes.

Deux pelles mécaniques sur un chantier de construction.

Les travaux ont débuté pour l'aménagement de la Patinoire Bleu Blanc Bouge.

Photo : Radio-Canada / Marc-André Landry

Il s’agira de la 12e patinoire Bleu Blanc Bouge au Québec, un projet de la Fondation des Canadiens pour l’enfance. L’organisme construira la patinoire en tant que telle et le coût des infrastructures connexes se chiffrera à 5 millions de dollars.

Le maire Pierre Corbeil reconnaît que l’investissement est important, mais le jeu en vaut la chandelle pour contribuer à la revitalisation de ce secteur du centre-ville, dit-il.

C’est un cadeau que la communauté supporte, tant le secteur privé que les clubs sociaux, à la hauteur de 725 000 $, rappelle-t-il. De notre côté, on attend des réponses à nos demandes de subventions. Mais en bout de ligne, c’est un projet moteur et mobilisateur pour la communauté. On a un effort à faire au début, mais on va en profiter longtemps.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !