•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Golden Bears et les Pandas n’y seront pas

Le joueur de basketball Ivan Ikomey des Golden Bears souris lors d'un match.

Les équipes de basketball, de volleyball et de hockey de l'Université de l'Alberta prennent une pause.

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

Les étudiants-athlètes de l’Université de l’Alberta qui jouent au volleyball, au basketball ou au hockey n’auront pas à attendre au 8 octobre afin de savoir si une saison sera disputée ou non dans la conférence Canada Ouest.

L’Université, située à Edmonton, a annoncé mercredi que, quoi qu’il arrive, les équipes masculines (Golden Bears) et féminines (Pandas) dans ces trois disciplines ne prendront pas part à la saison 2020-2021.

Selon le directeur athlétique de l’Université de l’Alberta, Ian Reade, la décision de suspendre l’adhésion de l’établissement à la conférence Canada Ouest a été difficile, mais c’était la meilleure décision possible.

La raison est économique, peut-on lire dans un communiqué de l’Université. En octobre, le gouvernement provincial avait annoncé d’importantes coupes au budget des universités albertaines. Pour l’Université de l’Alberta, on estimait alors que le manque à gagner serait de plus de 44 millions annuellement.

Pour le département athlétique, on parle d’une coupe du financement de base de 30 %, de la perte de revenus liés à des activités de financement (tournois de golf, casinos, camps d’été) et de la perte de revenus liés à la vente de billets pour les matchs à domicile.

Non seulement les revenus sont à la baisse, mais nous n’avons encore aucune idée de l’augmentation des dépenses, mentionne le directeur athlétique, pourrons-nous faire entrer autant d’athlètes dans un autobus ou devrons-nous doubler le nombre de véhicules? Qu’en sera-t-il des chambres d’hôtel? Du prix des billets d’avion si nous participons à des championnats?

La semaine dernière, la conférence Canada Ouest avait annoncé l'annulation de la saison des sports d'automne.

Pour les étudiants

Ian Reade comprend que les athlètes touchés par la décision soient tristes, mais du même souffle il ajoute que c’est pour eux que la décision a été prise.

Plusieurs étudiants-athlètes ont mentionné ne pas vouloir utiliser une année d’admissibilité pour ne disputer qu’une demi-saison. Si nous n’avons que 14 joueurs au sein de notre équipe de hockey, il sera impossible de jouer.

Les équipes pourront tout de même continuer de s’entraîner ensemble et pourront disputer des matchs amicaux. Comme l’Université s’est retirée de la conférence Canada Ouest, les athlètes des trois sports en question ne perdront pas une année d’admissibilité.

Ian Reade affirme aussi que les bourses remises aux étudiants-athlètes devraient toutes être attribuées normalement, car elles servent à payer le coût des études.

L’université ne prévoit pas de mettre à pied ou de congédier des entraîneurs.

Si nos programmes sont si bons, c’est en raison de la qualité de nos entraîneurs. Si nous les laissons partir, nous ne pourrons sans doute pas les retrouver dans un an.

Situation extraordinaire

Les universités membres de la conférence Canada Ouest ont le droit de suspendre leur adhésion pour un ou plusieurs sports. En temps normal, elles doivent attendre au moins deux ans avant de pouvoir faire un retour au sein de la conférence.

En raison de la situation actuelle, les règles ont été changées. La conférence Canada Ouest permet aux universités de suspendre leur adhésion pour un an, sans devoir attendre pour réintégrer les rangs. Les membres ont jusqu’au 30 juin pour signifier leurs intentions.

Jusqu’à maintenant, seule l’Université de l’Alberta a fait connaître ses intentions, mais Ian Reade ne serait pas surpris que d’autres universités albertaines, elles aussi aux prises avec d’importants défis financiers, prennent la même décision.

En avril, l’Université de Lethbridge avait annoncé qu’elle mettait fin à ses programmes de hockey féminin et masculin, elle aussi pour des raisons économiques.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Hockey universitaire