•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gatineau peine toujours à densifier son centre-ville

L'édifice de brique de la Maison du citoyen

Gatineau a observé une diminution de 5 % de la population de son centre-ville (archives).

Photo : Radio-Canada / CBC/Andrew Foote

Radio-Canada

La Ville de Gatineau a dressé le bilan de son plan particulier d’urbanisme (PPU) et un constat s’impose : le centre-ville est moins peuplé qu’avant, bien que le PPU ait pour objectif de revitaliser le cœur urbain de Gatineau.

La baisse de population observée se chiffre à 5 %, selon le bilan du PPU, un plan adopté en 2009 et dans la réalisation duquel la Ville a investi des dizaines de millions de dollars. L’administration municipale soutient malgré tout être sur la bonne voie, puisque 1500 logements ont été construits au cours des 10 dernières années.

Qui plus est, le secteur offre un potentiel de 4000 nouvelles unités et 2000 autres projets résidentiels ont déjà été approuvés. Difficile de croire qu’il y a autant d’unités construites et une diminution de la population, concède Maude Marquis-Bissonnette, la présidente de la Commission sur le développement du territoire, l’habitation et l’environnement.

Maude Marquis-Bissonnette répond aux questions d'une journaliste à la Maison du citoyen.

La conseillère municipale du district du Plateau, Maude Marquis-Bissonnette (archives).

Photo : Radio-Canada

Elle croit que les données utilisées pour cet exercice comportent certaines limites. Elles ne tiendraient pas compte, entre autres, des nombreux étudiants qui demeurent au centre-ville tout en gardant l’adresse de leurs parents ni des personnes domiciliées officiellement en Ontario, mais qui ont un logement à Gatineau.

La présence marquée des locations de courte durée y serait aussi pour quelque chose, avance la conseillère municipale du Plateau. Au centre-ville de Hull, 50 % à peu près des unités sur l’île de Hull sont disponibles sur des plateformes comme Airbnb, y compris des logements qui font l’objet de subventions domiciliaires, soutient-elle.

Les autres objectifs du plan, notamment le verdissement du centre-ville, ont été partiellement atteints. La Ville de Gatineau entend maintenir le cap et elle consultera la population à l’automne. Le PPU, lui, doit prendre fin en 2025.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !