•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Interdiction d'arrosage en vigueur à Rimouski

Un jardinier arrose ses plantes.

Il demeure permis d'arroser les jardins et les plates-bandes à l'aide d'un arrosoir manuel ou d'un boyau muni d'un dispositif d'arrêt automatique.

Photo : Getty Images

Radio-Canada

Un avis d'interdiction d'arrosage est en vigueur pour les usagers du réseau municipal d'aqueduc de la Ville de Rimouski. Selon la Ville, la consommation d'eau « dépasse présentement la capacité de productions des équipements municipaux ».

Le niveau d’eau est bas pour cette période de l’année, ce qui nous préoccupe grandement, spécialement en tenant compte de la période de sécheresse que nous vivons présentement. Nous avons besoin de la collaboration de chaque citoyen afin de stabiliser la situation, avance le maire de Rimouski, Marc Parent, par communiqué.

Le manque de précipitations contribue à abaisser les réserves d'eau.

L’arrosage des pelouses ainsi que le lavage des voitures et des stationnements avec de l'eau du réseau sont interdits.

Il est toutefois permis d'arroser les plates-bandes et les potagers à l'aide d'arrosoirs manuels ou de boyaux munis d'un dispositif d'arrêt automatique.

Les permis d’arrosage accordés avant l’entrée en vigueur de l’avis d’interdiction demeurent valides. Des permis pourront continuer à être délivrés pour les citoyens qui ont une preuve de contrat ou d’achat avec un entrepreneur en aménagement paysager pour la pose de gazon en rouleau et la plantation de haies, précise le communiqué.

Un homme nettoie son véhicule avec une éponge, un seau d'eau et du savon.

Il est interdit de laver son automobile ou son stationnement et d'arroser les pelouses.

Photo : Shutterstock / GreenMiles

La Ville demande toutefois aux résidents de reporter à une période ultérieure les travaux d'aménagement paysager qui nécessitent de l'eau.

Le remplissage des piscines reste permis, une fois par année, selon les modalités du Règlement concernant l’utilisation extérieure de l’eau potable provenant de l’aqueduc public.

Des patrouilleurs sillonneront le territoire pour faire respecter l’avis d’interdiction.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !