•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Toutes les infrastructures sportives ne seront pas prêtes à ouvrir lundi

Des personnes sur des tapis roulants.

Les adeptes du tapis roulant pourront reprendre la course dès lundi (archives).

Photo : iStock

Radio-Canada

Le déconfinement des sports passe à vitesse grand V et si tous les sportifs s'en réjouissent, certains responsables des infrastructures concernées auront besoin de temps pour préparer la réouverture dans l’Est-du-Québec.

Mercredi matin, le gouvernement du Québec a annoncé que les piscines, les plages, les gyms et les arénas pourraient rouvrir dès le 22 juin dans la province.

Les arénas ont besoin de temps

La réouverture des deux arénas de Baie-Comeau ne se fera cependant pas lundi prochain. Selon le coordonnateur aux communications de la Ville, Mathieu Pineault, du travail reste à faire pour se conformer aux directives sanitaires qui visent à limiter les risques de transmission du nouveau coronavirus.

Le porte-parole assure cependant que des discussions sont en cours entre la Municipalité et les différentes associations sportives de Baie-Comeau.

On doit quand même préciser que, en collaboration avec le CISSS de la Côte-Nord, la glace B d'un de nos arénas sert actuellement comme clinique de dépistage. Puis on ne sait jamais dans les prochains mois, il pourrait y avoir une recrudescence [de cas de COVID-19], on ne peut pas le prévoir. Mais ce n’est pas incompatible avec l'ouverture de patinoires, précise M. Pineault.

L'extérieur du Centre Henry-Leonard, une affiche du CISSS indique la procédure à suivre.

Depuis le mois de mars, une clinique de dépistage est aménagée au Centre Henry-Leonard de Baie-Comeau (archives).

Photo : Radio-Canada

À Sept-Îles, la glace de l'aréna Guy-Carbonneau est aussi utilisée par le CISSS de la Côte-Nord qui y a installé un centre de dépistage de COVID-19.

À Rimouski, le maire Marc Parent indique qu'il faudra attendre au début du mois de juillet avant d'espérer la réouverture du complexe sportif de sa ville. Il explique que le conseil municipal devra d'abord statuer sur la question et que, par la suite, il faudra lancer les opérations techniques pour rendre les glaces et les piscines du complexe fonctionnelles selon les nouvelles règles.

Ça prend un peu de temps. Monter des glaces ce n’est pas comme ouvrir une porte.

Une citation de :Marc Parent, maire de Rimouski

Étant donné qu’on a vraiment prolongé les heures d’opération des piscines extérieures, qu’on entre en pleine saison estivale, je pense que l’ouverture de la piscine du complexe sportif Desjardins pour le moment n’est pas une priorité. C’est certain qu’au niveau des glaces il y a de l’intérêt. Il y a des gens qui veulent commencer à s'entraîner, donc toute l’administration municipale est présentement en train d’étudier les options, explique M. Parent.

Les gyms sont prêts

De leur côté, les salles d’entraînement devraient rouvrir rapidement. Les propriétaires rencontrés sont prêts depuis un moment déjà à reprendre leur activité.

À Port-Cartier, le propriétaire du gym Form'Optimale, Louis-Philippe Jean, se réjouit de pouvoir enfin rouvrir son commerce lundi prochain. Il affirme s'être préparé afin de pouvoir appliquer rapidement les mesures d'hygiène imposées par Québec, afin de réduire les risques de propagation du virus.

Nous, on a fait faire un évier spécialement pour ça. Quand les gens entrent au gym, on a du savon désinfectant, raconte M. Jean.

Le propriétaire du centre de conditionnement physique Gymnasium à Rimouski, Stéphane Bolduc, est lui aussi emballé par cette annonce.

Dès lundi 5 h 30 on va être ouvert et puis on va être prêt. On a toujours eu des mesures sanitaires de toute façon. Là, on va les prioriser davantage, on va doubler les stations de nettoyage et de désinfection des mains entre autres, indique M. Bolduc.

Un homme portant des lunettes sourit et pose devant le Gymnasyum à Rimouski.

Stéphane Bolduc est propriétaire du Gymnasyum à Rimouski depuis 15 ans.

Photo : Radio-Canada / Alain Fournier

Une belle surprise pour le soccer

Ces nouvelles mesures de déconfinement incluent la reprise des matchs de soccer à compter de lundi prochain. La nouvelle évidemment les responsables des équipes de soccer du Club Fury de Rimouski.

Le directeur technique de l'Association du soccer, Maxime Fournier, explique que les entraînements avec distanciation physique avaient déjà repris, mais que la reprise des parties dès lundi prochain est une belle surprise.

Maxime Fournier à la station de Radio-Canada Rimouski

Maxime Fournier, directeur sportif du Club de soccer Fury de Rimouski (archive)

Photo : Radio-Canada / René Levesque

On s’était vraiment préparé à toute éventualité. Là, c’est sur que la petite transition rapide de la journée ça occasionne beaucoup d'appels téléphoniques, beaucoup de questions, mais on va être prêt pour lundi prochain, qui est la phase un, et aussi pour la phase trois qui est la reprise de matchs le 29 [juin], planifie M. Fournier.

Le nombre d'inscriptions dans les équipes Fury n'a pas vraiment diminué cette saison. Il se chiffre à un peu plus de 1000, soit sensiblement le même nombre qu'au cours des dernières années, indique Maxime Fournier.

Avec les informations de Marc-Antoine Mageau, Isabelle Damphousse et Denis Leduc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !