•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Montréal souhaite relancer son économie avec un plan de 22 M$

La Ville agira à la hauteur de ses moyens dans les secteurs où elle peut réellement améliorer les choses.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Mme Plante présente son plan à la presse.

Gérald Fillion s'entretient avec Valérie Plante.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

La métropole doit se remettre en marche rapidement, estime l'administration Plante, qui a mis de l'ordre dans ses finances « pour soutenir à brève échéance l'écosystème économique et culturel montréalais ».

Présentée mercredi en conférence de presse, la première phase du plan de relance économique de la Ville de Montréal (Nouvelle fenêtre) prévoit 20 mesures qui seront déployées au cours des six prochains mois.

Celles-ci seront financées grâce à une somme de 22 millions de dollars que l'administration Plante a débloquée à même son budget de fonctionnement. Charité bien ordonnée commence par soi-même, a rappelé mercredi la mairesse, qui a appelé les gouvernements fédéral et provincial à participer eux aussi à la relance de Montréal.

Beaucoup de projets peuvent avancer sans nécessairement que le projet de loi 61 soit adopté dans son entièreté, a-t-elle fait valoir, citant par exemple les expropriations nécessaires au prolongement de la ligne bleue du métro, que le gouvernement Legault souhaitait faciliter avec l'appui du Parlement.

L'administration Plante – qui anticipe un manque à gagner de 9 % sur son budget de 6,2 milliards de dollars en 2020 – réclame également à Québec le droit de présenter des déficits, et suggère la création d'un crédit d’impôt pour aider les Montréalais à payer leur impôt foncier.

Une aide ciblée

En attendant les annonces d'Ottawa et Québec, la Ville de Montréal agira à la hauteur de ses moyens sur les secteurs où elle peut réellement améliorer les choses, a expliqué Luc Rabouin, maire de l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal et responsable du développement économique et commercial au comité exécutif.

Par exemple, un programme d'aide financière sera mis sur pied pour soutenir les salles de spectacle privées, les salles alternatives et les cinémas indépendants.

En outre, le service de livraison urbaine à vélo sera pérennisé; un registre des locaux vacants sera créé; les campagnes de sociofinancement pour favoriser l'achat local seront bonifiées; une politique de la vie économique nocturne sera élaborée; l’appui aux entreprises d’économie sociale sera accru; etc.

Le plan de relance présenté mercredi est le fruit d'un travail de longue haleine. Il paraît toutefois avec quelques semaines de retard, la mairesse Plante ayant promis en avril dernier de le rendre public dans les premières semaines du mois de mai.

Les mesures qui s'y trouvent s'ajoutent à celles qui ont déjà été annoncées depuis le début de la pandémie de COVID-19, comme le report du 1er juin au 1er septembre de la date limite pour procéder au deuxième versement des impôts fonciers.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !