•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cornichons, bière et même de l'argile : les envies des femmes enceintes à travers le monde

Une femme enceinte, un verre de vin rouge à la main

Une femme qui boit de l’alcool durant la grossesse risque de donner naissance à un bébé atteint de l’ensemble des troubles causés par l’alcoolisation fœtale, selon Santé Canada.

Photo : iStock

Nausées et des envies alimentaires inhabituelles sont quelques changements que connaissent les femmes en période de grossesse.

Le choix des cornichons, de l’oseille ou d’autres aliments adulés par les femmes enceintes est parfois guidé par les traditions et croyances.

Avec ma première grossesse, il m'arrivait de manger quelquefois le bâton d’argile. Je la consommais en cachette. Il y avait comme une folle envie de la consommer.

Marcelline Bararufife
Portrait de Marcelline Bararufife

Marcelline Bararufife vit à Toronto depuis 3 ans.

Photo : Collection privée de madame Bararufife

La Burundaise est mère de 7 enfants, tous nés en Afrique. Au bâton d’argile, elle jumelait la brochette de chèvre comme envie de grossesse. Mon mari ne pouvait jamais me refuser cette brochette bien grillée, dit-elle.

Appelé aussi kaolin en Afrique de l'Ouest, le bâton d'argile est consommé généralement par des femmes. Fumée et parfois salée, cette argile blanche est utilisée aussi pour des soins du visage. Manger le bâton d'argile peut toutefois causer l'obstruction de l'intestin, selon les experts.

D'origine ouzbèke, Indira Syifievra ne pouvait se passer des saucisses de bœuf lorsqu’elle était enceinte de son premier enfant né en Ouzbékistan, son pays d’origine. J’avais également mon fruit préféré : la clémentine ajoute-t-elle.

Les envies de grossesse varient selon chaque femme et sont parfois difficiles à concevoir pour les gens qui n’ont pas vécu les grossesses ou qui n’ont pas eu beaucoup de symptômes pendant les grossesses, souligne Jackie Demers, directrice du Dispensaire diététique de Montréal.

Elle ajoute que les habitudes alimentaires des femmes enceintes peuvent dépendre des régions, des communautés et des cultures.

Astuces contre la nausée associées à la grossesse

Un verre de soda au gingembre, une tranche de lime et une tranche de citron décore le verre. Celui-ci repose sur un cabaret en bois.

Un verre de soda au gingembre.

Photo : iStock

En Ontario, certaines femmes enceintes consomment des tisanes de gingembre pour soulager les nausées.

Lorsqu’on a envie de vomir, on nous recommande des biscuits soda et du thé au gingembre. C’est quelque chose qui semble faire consensus chez les femmes enceintes ici en Ontario, déclare la Sudburoise Lianne Pelletier.

Photo d'une femme assise

Lianne Pelletier dit que lorsqu'elle avait une nausée durant sa grossesse elle mangeait des biscuits soda et du thé au gingembre.

Photo : Collection privée de madame Pelletier

Le gingembre est consommé aussi à Hong Kong pour soulager la nausée et les vomissements pendant la grossesse, indique Cecilia Chui qui habite à Toronto. Contrairement à madame Pelletier, elle ne consomme pas le gingembre comme tisane. Je suis une Canadienne, mais j’aimais bien croquer le gingembre quand j’étais enceinte , raconte Madame Chui.

En République dominicaine par contre, les femmes enceintes évitent de manger le gingembre car elles croient que ce rhizome causerait des fausses couches, rapporte le profil alimentaire des régions du monde, coédité par le Dispensaire diététique de Montréal.

En 2016 la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada (SOGC) estimait qu’entre 50 % et 80 % des femmes allaient souffrir de nausées et vomissements durant la grossesse.

Diverses croyances

Une femme assise au bord d'un lac.

Les cornichons et le fromage blanc très salé figurent parmi les aliments préféré par nombreuses femmes ouzbekes, selon Indira Syifievra

Photo : Collection privée de madame Syifievra

Dans certaines régions du monde, les femmes enceintes respectent des rites dans la manière de cuisiner le repas. D’autres femmes accordent beaucoup d’attention à l’apparence de certains aliments.

En Chine par exemple, certaines femmes enceintes consomment des noix de Grenoble pour favoriser le développement du cerveau de leur bébé, lit-on dans le profil alimentaire du Dispensaire diététique de Montréal. Cette croyance se fonde sur la forme de noix de Grenoble similaire au cerveau, selon le document.

En Ouzbékistan, c’est conseillé de manger beaucoup de produits laitiers car ça renforce les os [des enfants] et l’on croit aussi que la femme enceinte qui consomme régulièrement ces produits accouchera d’un bel enfant, se souvient Madame Syifievra. Même si elle n’accorde pas de crédit à cette croyance, l’intervenante en santé communautaire au Centre francophone de Toronto soutient que nombreuses sont les femmes ouzbèkes qui croient à cette vertu supposée des produits laitiers.

Certaines cultures encouragent même la femme enceinte à consommer de l'alcool car cela aurait un effet sur l’apparence du bébé. Cette croyance populaire est plus répandue dans certaines régions d’Afrique et d'Amérique.

Chez nous, en Côte d’Ivoire, on conseille aux femmes enceintes de prendre un peu de bière pour que l’enfant naisse avec un joli teint.

Olga Adjoumani Guédé, Torontoise originaire de la Cote d'Ivoire

La Torontoise affirme n’avoir goûté à l’alcool que pendant sa grossesse.

Au Burundi C’est l’urwagwa, une bière locale faite à base de bananes que les femmes enceintes consomment pour que le bébé naisse sans saleté sur son corps, raconte la Torontoise Marcelline Bararufife.

Consommer la bière pendant la grossesse a un autre sens en Ontario. Ici en Ontario, on me parle souvent de la bière pour améliorer la quantité du lait maternel, déclare la Sudburoise Lianne Pelletier.

Il n’y a pas de quantité d’alcool acceptable ni de bon moment de consommer lorsque la femme est enceinte ou songe à le devenir.

Source : Santé Canada

Des interdits des grands-mères

Une femme debout à coté de fleurs.

Cecilia Chui dit qu'à Hong Kong, il est déconseillé aux femmes de manger des aliments froids pendant la grossesse.

Photo : Collection privée de madame Chui

Dans la plupart des cultures, ce sont les grands-mères qui détiennent les secrets des recettes jugées bonnes pour les femmes enceintes. Mais il y a aussi des interdits alimentaires.

A Hong Kong, il est déconseillé aux femmes de manger des aliments froids pendant la grossesse, soutient Cecilia Chui. Même si son fils est né au Canada, elle ne voulait pas consommer la salade, la mangue, l’ananas ou autres aliments froids.

En Haïti, la femme enceinte ne peut consommer le gombo aux premiers mois de sa grossesse, selon certaines croyances. On évite de le manger par crainte de connaître une fausse couche étant donné que le gombo est très gluant et pourrait causer l’ouverture précoce du col de l’utérus, explique Sylvie Felverert. La Canadienne est d’origine haïtienne.

Les aliments gluants sont aussi interdits aux femmes enceintes dans l’ethnie ivoirienne bété.

Je suis bété et chez nous la femme enceinte ne mange pas la viande d’escargot, c’est pour éviter d'accoucher d’un enfant qui bave à tout moment un peu comme un escargot.

Olga Adjoumani Guédé.

Gestion des envies et recherche d'équilibre

Dans un contexte multiculturel comme celui du Canada, le rôle des intervenants auprès des femmes enceintes n'est pas de dire que tel aliment est bon ou tel autre est mauvais, avertit Jackie Demers.

Elle précise que le mieux à faire, c’est de comprendre chaque habitude alimentaire, trouver des solutions pour une bonne alimentation de la mère et permettre à l'enfant de bien se développer.

Partout, il y a des habitudes alimentaires qui [se valent] et d’autres qui sont à modifier.

Jackie Demers, directrice du Dispensaire diététique de Montréal

Même si les experts ne vont pas jusqu'à exiger qu’une femme enceinte consomme tel ou tel autre aliment, la nutritionniste insiste sur la nécessité de ne pas consommer, notamment, des aliments au potentiel toxique.

Quant aux aliments non comestibles, comme c'est le cas pour l’argile, la nutritionniste recommande à la place un aliment comestible à la texture semblable.L'aliment de substitution permettra de satisfaire à l’envie de la maman et lui procurer au même moment des éléments nutritifs, ajoute Mme Demers.

Des aliments à éviter durant la grossesse

  • poisson cru, comme les sushis, huîtres, palourdes et moules crues;

  • viande, volaille et fruits de mer et hot dogs crus ou pas assez cuits;

  • charcuteries non séchées comme la mortadelle, le rosbif, le jambon et la poitrine de dinde;

  • pâtés réfrigérés, viande à tartiner, fruits de mer fumés et réfrigérés;

  • tous les aliments contenant des œufs crus ou partiellement cuits (par exemple, vinaigrette César maison);

  • les fromages pasteurisés et non pasteurisés suivants : à pâte molle, comme le brie ou le camembert ; à pâte demi-ferme, comme le roquefort, le stilton et les fromages bleus;

  • les jus non pasteurisés, notamment le jus de pommes non pasteurisé;

  • les germes crus, en particulier les germes de luzerne.

    Source : Santé Canada

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !