•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déneigement à Gatineau : déficit de 3,1 M$ pour l'hiver 2019-2020

Une souffleuse et un camion ramassent de la neige à Gatineau.

La Ville de Gatineau a procédé à des opérations de soufflage sur son territoire.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Ville de Gatineau a consacré 20,8 millions de dollars pour les services de la voirie et la flotte pour l'hiver 2019-2020, selon le bilan présenté mercredi matin au conseil exécutif. Un budget en hausse, malgré une baisse importante des précipitations.

Cette hausse serait attribuable aux dépenses liées au prix du sel de déglaçage, au contrat de soufflage et au temps supplémentaire des employés.

Le maire Maxime Pedneaud-Jobin a expliqué en comité que l'un des plus gros défis de l'hiver 2019-2020 a été de gérer les variations de température.

On voit que les hivers se suivent et ne se ressemblent pas. Ça fait partie des défis auxquels on est confrontés, a-t-il fait savoir lors du comité exécutif en vidéoconférence.

En fait, il est tombé moins de précipitations l'hiver dernier que l'année précédente, soit 206 cm de neige, 40 mm de verglas et 193 mm de pluie. Les précipitations sous forme de grésil ont toutefois dépassé la moyenne des derniers hivers.

Une des conséquences des variations de température, soutient le maire, est qu'elle augmente le risque de création de glace. Avec le vieillissement de la population, a insisté Maxime Pedneaud-Jobin, le déneigement et déglaçage des trottoirs devient une priorité.

Plus notre monde est fragile, plus on doit intervenir rapidement.

Une citation de :Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau

Les revenus liés aux constats d'infraction sont en baisse par rapport aux trois années précédentes, passant de 13 200  à 9 500  constats en un an. Le nombre de permis de stationnement vendus a quant à lui augmenté de plus de 300 cet hiver.

Il y a une bonne évolution du nombre de personnes qui prennent un permis. On fait moins de remorquages, a ajouté le maire.

Les équipes de soufflage maintenues

La Ville de Gatineau a aussi annoncé qu'elle va reconduire pour un deuxième hiver, son projet pilote de deux équipes dédiées aux opérations de soufflage. L'hiver 2019-2020 a été marqué par l'ajout de deux équipes de soufflage de nuit, une pour le secteur Est et une autre le secteur Ouest.

Ce projet pilote a permis à la Ville entre autre d'augmenter la capacité de soufflage sur les corridors scolaires et aussi sur les artères principales.

Selon Audrey Bureau, conseillère municipale d'Aylmer, prolonger le projet est devenu une nécessité pour mieux comprendre les besoins à long terme.

On remarque cette année qu'on a investi de l'argent en soufflage, mais que le temps supplémentaire qu'on a payé a diminué. Est-ce que c'est parce qu'on a été chanceux?, questionne-t-elle.

Reconduire le projet permettrait de répondre à cette question, en plus d'accumuler des données sur une plus longue période, souligne Mme Bureau.

Peu d'effets de la pandémie

Pour ce qui est des effets de la pandémie sur le service de déneigement, la Ville soutient que les enjeux sont minimes, car en saison hivernale les employés de la voirie sont seuls dans les véhicules.

La Ville entrevoit maintenir tous ses effectifs en cas de confinement pour l'hiver 2020-2021.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !