•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouveau programme d'embauche dans le secteur des produits de la mer à l'Î.-P.-É.

Un port de pêche à l'Île-du-Prince-Édouard

Toutes les usines manquent présentement de travailleurs; sans la main-d'oeuvre nécessaire, il est impossible de transformer tous les homards pêchés dans les eaux de l'Île-du-Prince-Édouard.

Photo : Radio-Canada / Paul Landry

La Presse canadienne

Les chercheurs d'emploi du domaine des produits de la mer de l'Île-du-Prince-Édouard profitent désormais d'un programme de main-d'oeuvre pour faciliter leur embauche.

Le programme élaboré par le gouvernement provincial et la PEI Seafood Processors Association permet aux résidents, incluant les étudiants, de travailler dans une usine de transformation des produits de la mer en s'inscrivant auprès de WorkPEI pour être jumelés aux entreprises locales qui offrent des débouchés.

Toutes les usines manquent présentement de travailleurs et sans la main-d'oeuvre nécessaire, il est impossible de tout transformer.

Jamie Fox, ministre des Pêches et des Communautés, et Jerry Gavin, directeur général de la PEI Seafood Processors Association, précisent que les transformateurs craignent de ne pas pouvoir transformer suffisamment de homard pour répondre à la demande du marché au fur et à mesure que le monde se remet des répercussions de la COVID-19 et que l'économie reprend.

Au cours de la dernière année, le montant des bourses afin d'encourager davantage d'étudiants à travailler dans le secteur des produits de la mer a été doublé.

Ainsi, les étudiants qui reprendront leurs études postsecondaires à l'automne 2020 recevront une bourse de 2000 $, tandis que les élèves qui retournent au secondaire empocheront une bourse de 1000 $.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !