•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un fossile d'insecte suggère un lien mystérieux entre le Canada et l’Australie

Le fossile d'une aile d'insecte apparaît sur une roche.

Le fossile du névroptère présente une aile presque complète.

Photo : Université Simon Fraser

Radio-Canada

Un fossile d’insecte trouvé près de Kamloops en Colombie-Britannique intrigue des chercheurs qui s'interrogent sur le mouvement des animaux et les changements évolutifs liés au climat.

Les experts évaluent la possibilité d’une connexion entre le Canada et l’Australie sur la base de ce fossile de 50 millions d’années, dont les plus proches parents vivent maintenant exclusivement en Australie.

Je commence à voir des insectes dont les descendants semblent à notre époque se trouver en l’Australie, et c’est un peu plus difficile à expliquer, c’est plus mystérieux, affirme Bruce Archibald, le paléontologue qui a découvert le fossile. L’Australie n’était pas unie à la Colombie-Britannique [à l'époque où vivaient les insectes qui ont formé les fossiles].

Le fossile trouvé près de Kamloops fait partie de la famille des névroptères. C’est seulement le quatrième de son genre datant de cette époque à être trouvé dans le monde entier.

Ces fossiles sont rares, confirme Vladimir Makarkin, chercheur à l’Académie des sciences de la Russie à Vladivostok. Ça ajoute de l’information importante à nos connaissances sur leur évolution.

Une situation pas unique

Bruce Archibald dit avoir trouvé des fossiles de fourmis et de guêpes en Colombie-Britannique qui sont des parents d'insectes qui ne vivent qu’en Australie aujourd’hui.

Le lien pourrait être celui du climat. Les terres britanno-colombiennes de cette ère évoluaient dans un climat tempéré où les hivers étaient très doux, ce qui ressemble au climat de certaines parties de l’Australie à l’époque moderne.

Il est possible que ces groupes d’insectes soient aujourd’hui restreints aux régions du monde où le climat ressemble à celui d’il y a 50 millions d’années dans les montagnes canadiennes, avance Bruce Archibald.

Ce dernier est d’avis que la région de Kamloops et les fossiles qui s'y trouvent sont très importants pour aider les scientifiques à comprendre la migration et la distribution des animaux au cours des siècles dans le monde.

Ce sont les petites choses qui façonnent la grande histoire. Ces choses ont de la valeur et méritent notre respect, croit Bruce Archibald.

Avec les informations de Jennifer Norwell

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !