•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rentrée scolaire 2020 : l’enseignement des arts relégué au second plan?

Un enfant dessine un arc-en-ciel.

Les élèves de la maternelle à la cinquième année et ceux de la neuvième à la douzième année seront répartis en groupes réduits afin de limiter les interactions et de respecter la consigne d’éloignement physique.

Photo : Radio-Canada / Emilie Richard

Radio-Canada

Certains enseignants spécialisés en arts dans les écoles du Nouveau-Brunswick pourraient être forcés de devenir des titulaires de classe cet automne.

Dans son plan de retour à l'école, le ministre de l'Éducation du Nouveau-Brunswick prévoit notamment des classes plus petites, d'où la nécessité de faire appel à un plus grand nombre d'enseignants.

Pour assurer un ratio élèves-enseignant qui correspond au plan établi, plusieurs spécialistes en musique, en arts plastiques, en théâtre et en éducation physique pourraient avoir à remplacer leurs collègues titulaires de classe à la rentrée.

L’idée de perdre des périodes réservées à l'enseignement des arts à la rentrée au Nouveau-Brunswick inquiète des élèves, des parents et des associations de la province.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Ça doit cesser ces décisions-là ou ces raisonnements-là qu’on peut sacrifier les arts, dit Philippe Beaulieu, président de l’Association acadienne des artistes professionnels du Nouveau-Brunswick (AAAPNB).

Plusieurs disent ne pas avoir été consultés avant d’avoir appris la nouvelle du ministère.

Le président de l’Association des enseignantes et des enseignants francophones du Nouveau-Brunswick, Gérald Arseneault, estime que demander à des enseignants de devenir des maîtres de classe est une tâche gigantesque puisqu’il y a un curriculum qui doit être appris et qui doit être retenu.

Dans un courriel envoyé à Radio-Canada mardi, le ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance assure toutefois que l’enseignement des arts à l’école est essentiel à l’apprentissage et cette matière va être incluse dans le curriculum. Mais il ne précise pas comment ces enseignements seront garantis.

Parents et élèves inquiets

Cette nouvelle est une inquiétude de plus pour les parents qui doivent préparer les enfants à une rentrée hors de l’ordinaire.

L’art, c’est tout autour de nous. Ça nous rend heureux. Pourquoi enlever, ça surtout un temps de pandémie où tout le monde sont affectés mentalement? demande une mère de famille, Tina Cyr. On ne peut pas enlever ça aux enfants, répète-t-elle.

Moi j’aime l’art vraiment beaucoup pis si y’a pas de l’art dans l’école bien je vais être vraiment découragé et je vais pas beaucoup travailler.

Dylan Francoeur, élève de 9 ans

Le même traitement sera réservé aux sports. Déjà, les districts scolaires ont indiqué une intention de convertir les gymnases en salle de classe.

Avec les informations de Rose St-Pierre

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Éducation