•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Hôtel Gouverneur de Rimouski restera fermé cet été

L'enseigne de l'Hôtel Gouverneur affiche : fermé saison 2020.

L'Hôtel Gouverneur de Rimouski ne peut pas se permettre d'ouvrir ses portes pour la saison estivale.

Photo : Radio-Canada / Alain Fournier

Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L’un des plus gros établissements hôteliers de Rimouski, l’Hôtel Gouverneur, restera fermé au moins pour tout l’été. Pour le moment, aucune date n’est annoncée quant à la réouverture.

L’hôtel, qui compte 163 chambres et emploie quelques dizaines de personnes, n’est pas en mesure d’accueillir des clients puisque le faible taux d’occupation des chambres ne justifie pas le maintien des opérations.

Avec les règles sanitaires, on fonctionnerait avec moins de 50 % des effectifs et 15 % de taux d’occupation, ce qui n’est pas viable, explique le directeur général de l’hôtel, André Mongrain.

L'affiche  de l'Hôtel Gouverneur de Rimouski indique : fermé saison 2020.

La chaîne hôtelière craint une deuxième vague de COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Alain Fournier

Puis, André Mongrain rapporte que la chaîne hôtelière craint une deuxième vague de cas de COVID-19 qui forcerait les hôtels à fermer de nouveau leurs portes. Les conséquences seraient catastrophiques pour l’Hôtel Gouverneur à Rimouski, selon lui.

Il précise aussi que les restaurants au sein des établissements hôteliers ne peuvent accueillir que 50 % de leur clientèle afin de respecter les règles de distanciation physique.

M. Mongrain justifie également la décision à partir de l'analyse de l'entreprise, indiquant que les touristes préfèrent réserver des séjours dans des gîtes et des auberges plutôt qu’en milieu hôtelier en raison des prix moins élevés.

Il est à noter que l’Hôtel Gouverneur de Sept-Îles poursuit ses opérations.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !