•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Camps de jour : Sherbrooke ne dépassera pas les 75 %

Des enfants marchent dans un parc avec leur sac à dos.

Des enfants dans un camp de jour

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les élus de la Ville de Sherbrooke ont voté lundi pour une capacité d’accueil maximale de 75 % dans les camps de jours, malgré le feu vert de la santé publique à un fonctionnement maximal.

Ce sont donc un peu plus de 15 000 enfants qui prendront part aux camps de jour de la Ville plutôt que les 26 000 habituels. Un taux d’occupation qui avoisine les 71 %. Le maire de Sherbrooke, Steve Lussier, soutient que la Ville s’est laissé une marge de manoeuvre.

On a besoin de beaucoup plus de locaux, on a aussi besoin de moniteurs supplémentaires. Mais on ne veut surtout pas essouffler ces moniteurs-là en mettant plus de jeunes avec eux, explique le maire. La complexité des mesures sanitaires à mettre en place justifie le moins grand nombre d’enfants accueillis cet été. 

Le maire soutient que presque tous les moniteurs nécessaires aux activités estivales ont été embauchés. 

Il en coûtera 661 000 $ de plus à la Ville pour respecter les règles de santé publique dans les camps de jours. Une partie doit être remboursée par Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Politique municipale