•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

106 M$ en investissements à Rimouski pour les trois prochaines années

Le Théâtre du Bic.

Un demi-million de dollars sera investi par la Ville de Rimouski pour le projet de rénovation et d'agrandissement du Théâtre du Bic (archives).

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

La Ville de Rimouski dépensera un peu plus de 106 millions de dollars au cours des trois prochaines années en vertu de son programme triennal des dépenses en immobilisations, adopté lundi soir par le conseil municipal.

De ce montant, près de 72 millions de dollars sont alloués à des projets en infrastructures pour la gestion de l'eau potable et des eaux usées, ainsi que pour l'aménagement du réseau routier et des parcs.

Parmi les grands projets qu'on retrouve dans ce programme, on peut nommer, pour 2021, le remplacement du centre communautaire de Sainte-Blandine (1,5 M$), la finalisation du projet de centre de services animaliers (900 000 $) et le démarrage de la rénovation du Théâtre du Bic (500 000 $).

Principaux projets du Programme triennal des dépenses en immobilisations

2021

  • Remplacement du centre communautaire de Sainte-Blandine (1,5 M$)
  • Construction de la piste d'athlétisme au Complexe Guillaume-Leblanc (2 M$)
  • Raccordement des réseaux d'aqueduc de Sainte-Blandine et de Val-Neigette (2,9 M$)
  • Remplacement de la conduite d'amenée d'eau (3 M$)
  • Conversion de l'éclairage urbain (2,3 M$)
  • Voirie municipale et réfection du réseau routier (6,7 M$)

2022

  • Mise à niveau du système de refroidissement du Colisée Financière Sun Life
  • Mise à niveau des plateaux sportifs extérieurs
  • Mise en valeur du centre-ville (confection des plans)

2023

  • Remplacement du camion incendie 12 roues à grande échelle
  • Restauration des terrains de tennis du district Sainte-Agnès Nord
  • Investissements pour le parc industriel de Rimouski-Est

Ce programme a été adopté à l'unanimité par le conseil.

La conseillère du district du Bic, Virginie Proulx, a toutefois pris la parole pour dénoncer l'absence du projet d'aménagement d'un parc, derrière la bibliothèque de son district.

Si je demande plus de transparence à la Ville de Rimouski, c'est pour que les citoyens sachent pourquoi les projets n'avancent pas. [...] Y a-t-il une justification valable pour refuser que ce projet-là soit analysé?

Virginie Proulx, conseillère du district du Bic

Elle a aussi demandé à ce que le projet soit ajouté au programme lundi soir, ce qui n'a pas été accordé par le conseil.

Le maire Marc Parent s'est dit surpris de la prise de parole de Virginie Proulx.

Il a rappelé que les décisions du conseil, comme le choix des projets qui figurent au programme triennal des dépenses en immobilisations, sont prises à majorité, dans l'intérêt de la Ville et de ses 11 districts.

L'accueil de la bibliothèque devant l'ancien foyer en fonte et un lustre.

Un projet de parc derrière la bibliothèque du Bic est sur la table depuis 2013.

Photo : Radio-Canada / Laurence Gallant

Le maire a ajouté que tous les membres du conseil ont été contactés par un responsable du ministère des Affaires municipales, vendredi.

Selon Marc Parent, ce responsable aurait demandé une pause des pointes lancées publiquement entre Virginie Proulx, le maire et les autres conseillers.

Une annonce à venir pour le Théâtre du Bic

La Ville prévoit un investissement d'un demi-million de dollars pour les rénovations et l'agrandissement du Théâtre du Bic en 2021.

La Ville attend pourtant toujours une aide financière de la part du gouvernement fédéral pour amasser la totalité des fonds nécessaires aux travaux.

Québec a déjà offert une aide financière de 2,5 millions de dollars au projet de rénovation du théâtre en octobre dernier.

Le maire Parent a affirmé qu'une annonce de la part du fédéral pourrait être faite dans un avenir rapproché pour ce projet estimé à 5,7 millions de dollars.

Contrats accordés pour des projets en sports et loisirs

Par ailleurs, un premier contrat a été accordé au Groupe Michel Leclerc inc. pour la construction de la piste d'athlétisme du Complexe Guillaume-Leblanc.

Le complexe sportif Guillaume-Leblanc aux abords d'un terrain de soccer.

Le parc Guillaume-Leblanc comporte plusieurs équipements tels que le pavillon de service, un terrain de soccer, une piste d'athlétisme et un parc canin.

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

L'entreprise a été la plus basse soumissionnaire à 3,5 millions de dollars.

Les contrats pour la réalisation des deux projets qui ont remporté le budget participatif citoyen ont aussi été accordés lors de la séance du conseil.

Le terrain de football du parc.

Le terrain de football au parc Guillaume-Leblanc

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Un premier contrat a donc été alloué à Papillon skate parc inc. pour une somme de 53 693 $ pour la réalisation d'un module pour planche à roulettes au Complexe sportif Guillaume-Leblanc.

Des pieds d'enfants sur des plateformes en bois.

Un parcours d'hébertisme doit être construit dans le boisé de la rue des Braves (archives).

Photo : Gracieuseté d'Atmosphère Inc.

Le second contrat doit permettre la réalisation d'un parcours d'hébertisme dans le boisé de la rue des Braves.

La plus basse soumission provient de l'entreprise Création dans les arbres inc. au montant de 155 216 $.

Selon le maire, ces projets doivent être réalisés d'ici l'automne.

Le maire Parent estime qu'il est important d'aller de l'avant avec ces projets participatifs, malgré les dépenses supplémentaires qui s'ajoutent à la Ville en raison de la pandémie de COVID-19.

Ces temps-ci, on parle beaucoup de démocratie et on parle de deux projets qui ont été votés par la population. Donc, il est tout à fait normal que le conseil municipal honore ces dépenses-là, avance-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Politique municipale