•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À Calgary, une semaine virtuelle de sensibilisation aux cultures autochtones

Un tambour autochtone sur lequel est dessiné un oiseau.

Des évènements virtuels tels que des pow-wow et des bénédictions sont proposés toute la semaine.

Photo : Service de santé publique de Sudbury et du district.

Radio-Canada

Pour la première fois de son histoire, la Semaine de sensibilisation aux cultures autochtones se fera de façon virtuelle. Elle a débuté lundi et les organisateurs de Calgary ont décidé d’offrir des célébrations en ligne afin de s'adapter à la pandémie et de rendre l’édition 2020 plus accessible.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée à midi pile, sous forme d’émission. Elle comprenait de la musique, des prières, des bénédictions et des discours tels que celui du maire de Calgary, Naheed Nenshi.

Après quelques mots en langue cri, il a rappelé qu'il s'agit de sa dixième participation à l’évènement et que malgré la pandémie. cela est un plaisir de pouvoir lancer cette semaine de célébration.

Nous devrions être sur la place Olympique pour donner le coup d’envoi, mais je suis tout de même heureux de pouvoir y participer depuis mon bureau vide, a-t-il déclaré dans un message vidéo.

Cette formule inédite comporte aussi de bons côtés, selon Christy Morgan, directrice générale de la Calgary Urban Aboriginal Initiative : C'est une excellente occasion de toucher un plus grand public et pour les gens ne connaissent pas la culture autochtone d’avoir un premier contact avec nos traditions.

Pour Marilyn North Peigan, l’une des organisatrices de l'événement, le but est aussi de montrer au Canada que durant le Mois annuel de la sensibilisation aux cultures autochtones au Canada, Calgary se démarque comme une ville multiculturelle et fière de l’être.

Tout le monde est bienvenu. J’espère sincèrement que d’autres communautés, des immigrants par exemple, se joindront à nous en ligne , ajoute-t-elle.

La réconciliation toujours en ligne de mire

Beaucoup de choses ont changé avec la pandémie, mais pas notre volonté de poursuivre le processus de réconciliation , explique le maire, Naheed Nenshi.

Selon Marilyn North Peigan, il y a des progrès dans certains domaines , mais des régressions dans d’autres. Nous sommes à un point charnière dans de nombreux aspects. Non seulement pour les droits des peuples autochtones, mais aussi pour les droits de nombreuses personnes, pense-t-elle.

Des évènements virtuels tels que de la narration, des pow-wow, des bénédictions, de la musique ou encore des sessions de cuisines de plats traditionnels sont proposés toute la semaine en anglais sur le site aawc.ca, ainsi que sur ses réseaux sociaux.

Le calendrier des évènements est également disponible en anglais sur honouringmotherearth.com.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !