•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lac-à-la-Tortue : les sous-traitants d’Allen seront dédommagés par la Ville de Shawinigan

Tracteur et travailleurs

(Archives) Des travaux d'assainissement des eaux usées en 2017.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Ville de Shawinigan sera en mesure de payer les sommes dues aux sous-traitants ayant fait affaire avec l'entrepreneur Allen, responsable des travaux de réfection du réseau d’aqueduc et des égouts dans le secteur Lac-à-la-Tortue.

En mars dernier, de nombreux sous-traitants de l'entreprise Allen Entrepreneur général, engagée par la ville de Shawinigan, avaient affirmé que la compagnie avait de la difficulté à payer la totalité de la somme qui leur était due pour des travaux exécutés depuis plusieurs mois déjà.

Afin de payer en priorité les sous-traitants d’Allen, Shawinigan libère un solde de 9,3 M$ prévu au contrat du lac à la Tortue. [...] Ce montant a été versé dans un compte en fidéicommis afin de payer, en priorité, les sous-traitants d’Allen qui ont des montants dus pour des travaux exécutés jusqu’à ce jour et pour garantir des travaux de sous-traitants qui restent à exécuter.

Extrait du communiqué de la Ville de Shawinigan

Notre objectif était de s’assurer que les entrepreneurs d’ici, qui ont travaillé pour le chantier du secteur Lac-à-la-Tortue, puissent être payés, a fait savoir le maire, Michel Angers. Ce n’était pas simple, parce que ce n’est pas la Ville qui a donné ces contrats aux sous-traitants. Mais on a travaillé fort pour trouver une façon pour que l’argent qui restait à verser leur soit acheminé.

 Plusieurs rues du secteur Lac-à-la-Tortue à Shawinigan sont minées de crevasses.

L'état des routes durant les travaux dans ce secteur a causé bien des maux de têtes aux résidents.

Photo : Radio-Canada / Yoann Dénécé

Shawinigan ajoute que les montants réclamés varient, étant donné les différents contrats, allant de 1200 $ à 3,5 millions de dollars.

Des pourparlers entre la Ville et l’entrepreneur général Allen sont toujours en cours, entre autres dans des rencontres de médiation, afin de discuter des changements et des coûts de retard des travaux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Politique municipale