•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'UQO veut offrir une formation accélérée en éducation

Des étudiants en cours à L'Université du Québec en Outaouais.

L’Université du Québec en Outaouais (UQO) veut proposer une formation accélérée en éducation, de 2 ans au lieu de 4.

Photo : Radio-Canada / Olivier Plante

L’Université du Québec en Outaouais (UQO) veut proposer une formation accélérée en éducation, de 2 ans au lieu de 4, afin de contrer la pénurie d'enseignants au secondaire au Québec. Les besoins seraient importants dans la région de l’Outaouais.

Depuis les dernières années, des centaines d’enseignants non qualifiés ont obtenu des contrats dans les écoles de la province.

Selon le ministère de l’Éducation, en 2018-2019 , près de 2000 personnes sans brevet ont obtenu une tolérance d’engagement pour enseigner dans le réseau public.

Même si elle offre présentement un baccalauréat en enseignement, l’UQO souhaite proposer un programme de maîtrise de 60 crédits qui mènerait au brevet d’enseignement plus rapidement.

Le campus Alexandre-Taché de l'Université du Québec en Outaouais (UQO), à Gatineau.

Le campus Alexandre-Taché de l'Université du Québec en Outaouais (UQO), à Gatineau.

Photo : Radio-Canada

L’institution cherche aussi à attirer des étudiants qui ont déjà un baccalauréat y compris les nouveaux arrivants, explique François Vincent, responsable des études de 2e cycle au Département des sciences de l’éducation de l’UQO, en entrevue à l’émission Les matins d’ici.

Il y a aussi plusieurs étudiants étrangers, des gens issus de l’immigration qui veulent se tourner vers l’enseignement. Avoir à recommencer un baccalauréat de 4 ans, ça peut être intense.

Une citation de :François Vincent, responsable des études de 2e cycle au Département des sciences de l’éducation de l’UQO

Il y a plusieurs groupes ciblés, l’objectif est de multiplier les parcours[…]. Ceux qui travaillent déjà dans des écoles veulent parfaire leur formation pour avoir une permanence ou un poste régulier, ajoute M. Vincent.

Le programme pourrait être offert à temps partiel, de soir, pour permettre, à ceux qui le veulent, de continuer à travailler. M. Vincent explique que le programme sera prêt pour la rentrée de 2021, mais ceux qui veulent suivre des cours pour la prochaine rentée pourront être crédités.

Des programmes du genre sont déjà donnés à l’Université du Québec à Trois-Rivières ainsi qu’à l’Université de Sherbrooke.

Puisque ce n’est pas un programme contingenté, l’UQO aura des places illimitées pour ce programme de maîtrise selon M. Vincent. Selon lui, le nombre de candidats retenus sera aussi lié aux besoins dans la région ici. L'institution d'éducation post-secondaire est en pourparlers avec les centre de services scolaires de la région.

Pour la première cohorte, en 2021, l’UQO vise une vingtaine d’étudiants.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !