•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rodney Levi était le bienvenu, selon un pasteur qui l’a reçu chez lui

Rodney Levi, 48 ans, a été tué par un agent de la GRC, près de Miramichi, au Nouveau-Brunswick.

Rodney Levi est mort à la suite d'une intervention de la GRC, près de Miramichi au Nouveau-Brunswick.

Photo : Contribution

Radio-Canada

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) n’a pas confirmé à quel endroit Rodney Levi se trouvait lorsqu’elle a tiré sur lui, vendredi, dans la région de Miramichi, mais une église pentecôtiste a produit une déclaration à ce sujet, dimanche.

La déclaration publiée par l’église pentecôtiste du chemin Boom porte sur un incident qui s’est déroulé à son presbytère, vendredi. Le pasteur Brodie MacLeod indique que M. Levi a soupé avec lui et les autres membres de sa famille, vendredi soir, et qu’il était le bienvenu.

Rodney Levi, 48 ans, membre de la Première Nation de Metepenagiag, a été mortellement blessé par balle par un policier lors d’une intervention à la suite d’un appel signalant la présence d’une personne indésirable à une adresse du chemin Boom.

Selon la GRC, un homme armé de couteaux a foncé sur ses agents. Ces derniers ont essayé plusieurs fois de le maîtriser avec une arme à impulsion, mais sans succès, explique le corps policier. Un gendarme a ensuite tiré sur l’homme, qui est mort plus tard à l’hôpital.

Le pasteur ne donne pas plus de détails sur les faits survenus vendredi. Il dit avoir partagé ce renseignement pour rectifier certaines inexactitudes qui circulent dans la communauté et sur les réseaux sociaux.

Portrait de Brodi MacLeod devant une bibliothèque

Le pasteur Brodie MacLeod, de l'église pentecôtiste du chemin Boom, confirme que Rodney Levi était le bienvenu chez lui.

Photo : Facebook/Boom Road Pentecostal Church

Le chef de la Première Nation de Metepenagiag, Bill Ward, a abordé le sujet durant une transmission vidéo en direct sur Facebook, samedi. M. Ward a dit avoir appris que Rodney Levi avait été invité à la maison du pasteur pour un barbecue et qu’il était le bienvenu à cet endroit.

Mais, selon Bill Ward, il est arrivé un moment où ce n’était plus le cas et où quelqu’un a appelé les policiers. M. Levi, dit-il, a peut-être connu une certaine agitation, mais il n’aurait pas fait du mal à qui que ce soit.

La GRC a retenu les services du Bureau des enquêtes indépendantes du Québec dans cette affaire. Cet organisme indépendant enquête lorsque des civils sont blessés ou tués durant une intervention policière.

Dans sa déclaration, le pasteur MacLeod ajoute que Rodney Levi assistait aux services religieux, qu’il était aimé et qu’il manquera à la congrégation. Le pasteur offre ses condoléances aux proches de M. Levi et à toute la nation micmaque.

Brodie MacLeod dit qu'il coopère avec les autorités policières et qu’il ne fera pas plus de commentaires.

Bill Ward devant son ordinateur.

Le chef Bill Ward s'est entretenu avec les siens lors d'une vidéo en direct sur Facebook, samedi soir.

Photo :  CBC

La famille Levi demande aux membres de la communauté de ne pas faire de commentaires aux médias, selon le chef Bill Ward, qui a publié une déclaration à ce sujet dimanche.

Bill Ward explique que le BEI travaille avec la famille Levi dans le cadre de son enquête et cherche à éclaircir les faits. Il demande aux gens de respecter cette enquête.

Selon lui, la famille Levi s’adressera aux médias quand elle sera prête à le faire.

Avec les renseignements de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !