•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Faire le deuil de ses proches avec Béatrice Picard, Stéphane Crête et Rodney Saint-Éloi

L'acteur, le poète qui tient un livre et la comédienne sourient pour la caméra.

Le comédien et célébrant Stéphane Crête, le poète Rodney Saint-Éloi et l'actrice Béatrice Picard

Photo : Facebook/Union des artistes

Radio-Canada

Le dimanche 14 juin, dès 16 h, le complexe funéraire Alfred Dallaire Memoria convie les personnes endeuillées et leurs proches à une cérémonie de la mémoire virtuelle pour rendre hommage à celles et ceux qui nous ont quittés durant la pandémie.

Animée par le comédien et célébrant Stéphane Crête, la Cérémonie des générations offrira un moment de réflexion et de réconfort, où poésie, spiritualité et musique seront au rendez-vous.

Se joindront à la célébration l’actrice Béatrice Picard, le poète Rodney Saint-Éloi, le chanteur Martin Léon, le diacre Daniel Théorêt et un trio de musiciens de l’Orchestre symphonique de Laval. L'événement est gratuit et ouvert à tout le monde.

La chroniqueuse culturelle Catherine Richer, de l’émission Le 15-18, s’est entretenue pour l’occasion avec Rodney Saint-Éloi, qui explique pourquoi il n’a pas hésité à accepter l’invitation.

J’aimerais dire une chose : c’est que je suis d’origine haïtienne. [...] En Haïti, la mort n’est pas séparée de la vie. La mort, c’est le prolongement de la vie. [...] Les vivants sont toujours en dialogue avec les morts, explique le poète.

C’est pourquoi quand Alfred Dallaire Memoria m’a fait signe pour me dire de participer à cette rencontre, j’ai trouvé ça important, fondamental, dans ce temps où il y a une pulsion de mort qui est immense. [...] C’est une nécessité.

Retrouver ses rituels

L’idée de cette cérémonie, pour le moins originale, trouve tout son sens lorsqu’on sait que plusieurs familles ont été dérobées de leurs rites funéraires en raison des mesures d’hygiène et de distanciation sociale.

Pour les proches, il y a eu un second deuil à faire : celui de ne pas avoir pu vivre les rituels que l’on connaît. La perte de repères dans ces moments si difficiles à vivre en temps normal accable davantage les familles, résume Julia Duchastel, vice-présidente d’Alfred Dallaire Memoria.

Selon Rodney Saint-Éloi, nous avons grand besoin de retrouver nos rituels en ces temps obscurs.

J’aime bien le mot "ritualiser". J’aime bien le mot "retisser", parce qu’il faut retisser notre conscience par rapport au mystère, par rapport à notre propre réalité, par rapport aux invisibles, affirme-t-il.

Le tissu social a été un petit peu fracturé par des questions de classes sociales, par des injures, par une espèce d’usage du monde qui n’a pas d’éthique, qui n’a pas d’élégance. Et je pense que j’entends cette cérémonie de dimanche comme un grand chant, un grand chant qui nous rassemble.

La cérémonie sera diffusée en direct, dès 16 h, sur la page Facebook d’Alfred Dallaire Memoria (Nouvelle fenêtre) et sur le site du complexe (Nouvelle fenêtre).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Spectacles

Arts