•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une pétition pour faire accepter les motos double usage dans des sentiers de quad de la région

La pétition veut que les motos double usage soient admissibles dans les sentiers de quad de Rouyn-Noranda et La Sarre.

La pétition veut que les motos double usage soient admissibles dans les sentiers de quad de Rouyn-Noranda et La Sarre.

Photo : Gracieuseté

Une pétition lancée en ligne espère convaincre les clubs de quad de Rouyn-Noranda et d'Abitibi-Ouest de se joindre à la Fédération québécoise des motos hors route (FQMHR).

Maude Ouellet de Rouyn-Noranda qui derrière l'idée affirme vouloir aider son conjoint et les adeptes des motos double-usage de la région à pratiquer leur sport dans des sentiers sécuritaires.

Elle ne comprend pas pourquoi ce genre de motos n’est pas admissible dans les sentiers de quad des deux localités.

Moi personnellement j'étais outré parce que l'Abitibi, c'est connu pour les sentiers, le plein air, les machines, les skidoos. Tout le monde le sait. L'Abitibi, on nous connait pour notre amour des petits moteurs, les motoneiges, les semi-trail, des VTT, je trouvais ça décourageant, triste de voir que nos sentiers n'acceptaient pas ce type de moto là, dit Maude Ouellet.

À l'Association Quad Abitibi-Ouest, le vice-président Daniel Filion est prêt à accepter à nouveau les motos dans ses sentiers.

Il rappelle que son association a déjà adhéré à la FQMHR pendant deux ans, mais n'a vendu aucune carte de membre.

S'ils veulent qu'on joigne leur association, ça, ce n'est pas un problème, pourvu qu'ils disent qu'ils ont un nombre de personnes qui sont intéressées et qui veulent prendre leur carte. Sinon on va avoir l'air d'un club qui veut l'argent de leur fédération sans avoir de membres, insiste le responsable.

Plusieurs clubs de quad n'acceptent pas les motos double-usage

La Fédération québécoise des motos hors route (FQMHR) affirme que les clubs de quad ont tout à gagner à se joindre à ses rangs.

Le directeur général Benoit-Gilles Depont rappelle toutefois que plus de la moitié des clubs de quad de la province, dont celui de Rouyn-Noranda et d'Abitibi-Ouest, ne sont pas membre de sa fédération pour plusieurs raisons.

C'est certain qu'il y a plusieurs clubs quad qui ont des sentiers seulement l'hiver, donc il n’y a pas de sentier accessible l'été, donc ces clubs-là ne peuvent pas accepter les motos, mentionne Benoit-Gilles Depont.

Mais il précise qu'il y a d’autres clubs aussi qui décident de ne pas accepter des motos pour des raisons inconnues, des droits de passage, des propriétaires [de terres] qui ne veulent pas voir des motos chez eux [parce qu’ils] ont eu des problèmes avec des motos par le passé, donc [ils] ne peuvent pas les accepter sinon ils vont couper les sentiers [du club quad]. Sinon c'est tout simplement le club qui n'est pas intéressé à accepter les motos parce que chez lui il y n’a pas beaucoup puisqu’il ne va pas en tirer un revenu, il ne va pas les accepter.

Le Club quad de Rouyn-Noranda n'a pas souhaité commenter.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Société