•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Technosub obtient un label de la Fondation Solar Impulse pour son système de traitement des boues

Le nom du commerce, Technosub, est inscrit en grosses lettres sur la devanture de l'entreprise.

Technosub se démarque au niveau international.

Photo : Radio-Canada / Émilie Parent-Bouchard

L’entreprise Technosub de Rouyn-Noranda vient d'obtenir le label de la Fondation Solar Impulse.

Elle figure désormais dans la liste des 500 premières entreprises dont l’innovation, rentable et qui protège l'environnement, a retenu l’attention de la fondation.

La fondation est née du premier vol solaire autour du monde de l'aéronaute suisse Bertrand Piccard.

Ce dernier s’est lancé comme défi de promouvoir 1000 solutions efficaces pour l’environnement et qui pourraient être adoptées un peu partout dans le monde.

C'est eux qui nous ont contactés via un réseau parce qu'on a des projets à l'heure actuelle sur Paris où on participe au traitement de l'eau dans des projets de tunnels, explique le vice-président, innovation chez Technosub Patrick Martel.

Technosub s'est démarquée grâce à son système de traitement des boues.

Technosub s'est démarquée grâce à son système de traitement des boues.

Photo : Gracieuseté, technosub

Technosub a présenté un système de traitement des boues déjà en action dans les quatre coins du monde et accessible à tout le monde.

Nous c'est une technologie qui se démarque dans l'industrie, une technologie MudWizard, un système de traitement des boues de nouvelle génération qui permet d'utiliser les technologies existantes, mais on l'a recombiné pour que ça devienne accessible par tout le monde, ajoute Patrick Martel.

C'est une très grande fierté pour toute l'équipe et tout notre réseau. On n’a pas fait ça seuls, on a déployé un réseau, des gens qui nous ont aidés et qui ont cru en nous depuis longtemps.

Patrick Martel

C'est une fierté d’abord pour tout ce qui a été accompli par notre équipe et ensuite une fierté pour notre région parce qu'on a un savoir-faire ici, un savoir-faire minier en Abitibi-Témiscamingue de classe mondiale, et c'est une reconnaissance qu’on a, d'ailleurs y a plein d’autres reconnaissances comme ça qui existent, je pense par exemple aux gens de l'IRME de l’UQAT qui sont une référence mondiale dans le traitement des résidus miniers par exemple, dit-il.

Et de préciser que cette distinction permettra à l'entreprise de faire partie d’un réseau d’innovateurs qui croient la même chose, que c'est possible à partir de chacune de nos industries de se mettre en commun pour améliorer le sort de la planète et de trouver des solutions communes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Environnement