•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des artistes acadiens souhaitent la prolongation de la PCU

Guitare en main, l'artiste Joey Robin Haché y est allé d'une prestation musicale.

L'artiste musical Joey Robin Haché.

Photo : Radio-Canada / François Vigneault

François Vigneault

Plusieurs artistes acadiens souhaitent que le programme de Prestation canadienne d'urgence, la PCU, de 2000 $ par mois, soit prolongée dans sa forme actuelle.

Le gouvernement fédéral doit annoncer bientôt ses intentions quant à l'avenir du programme mis en place, depuis la mi-mars, pour une durée de quatre mois.

L'artiste musical, Joey Robin Haché, de Tétagouche Sud, dans le nord-est du Nouveau-Brunswick, a profité en partie de la PCU.

Joey Robin Haché accorde sa guitare.

Joey Robin Haché accorde sa guitare.

Photo : Radio-Canada / Claude Dubé

Dans mon cas, oui j'en ai bénéficié dans des mois où je n'avais pas nécessairement de contrats.

Joey Robin Haché, artiste musical

Heureusement pour lui, il ne compte pas que sur les spectacles, qui seront inexistants cet été, pour gagner sa vie.

Je fais aussi des contrats qui sont à part au niveau de la direction artistique, la conception graphique, tout ça. Ça fait que je suis capable de rentrer dans mon argent de manière convenable, explique-t-il.

Mais pour d'autres artistes, la prestation d'urgence du fédéral est essentielle pour arriver à joindre les deux bouts.

Je sais que la grande majorité de ceux qui travaillent dans l'industrie ont une très, très grande misère, ceux-là qui organisent des festivals, qui ont été mis à pied par des conseils artistiques, souligne Joey Robin Haché.

Autre secteur artistique

Gilbert LeBlanc, un artiste visuel du DSL de Laplante Nord, dans la région Chaleur, fait de la sculpture depuis environ quarante ans. Le Gala de la chanson de Caraquet compte parmi ses principaux contrats.

L'artiste visuel Gilbert LeBlanc pose à l'extérieur de sa maison à Laplante Nord.

L'artiste visuel Gilbert LeBlanc pratique principalement la sculpture.

Photo : Radio-Canada / François Vigneault

C'est lui qui conçoit, depuis de nombreuses années, les prix remis aux gagnants.

Tout ça, ça a été remis à cause de la COVID, donc cette prestation d'urgence-là, elle m'a bien servi, indique-t-il.

Une aide qui lui permet d'équilibrer son budget.

Les artistes se croisent maintenant les doigts pour que le programme soit prolongé.

C'est sûr que si cette prestation d'urgence est coupée ou réduite de beaucoup bien, il y a des gens qui vont en souffrir, dit Gilbert LeBlanc.

Au niveau des spectacles, au niveau des festivals, c'est pas tout de suite que ça va recommencer. Nous autres au Nouveau-Brunswick, c'est fermé jusqu'au 31 décembre, c'est long, conclut Joey Robin Haché.

Appui de l'AAAPNB

L'Association acadienne des artistes professionnels du N.-B. a récemment fait parvenir une lettre, dont nous avons obtenu copie, au premier ministre du Canada, Justin Trudeau.

La directrice générale de l'Association, Carmen Gibbs, et le président, Philippe Beaulieu, demandent aussi la prolongation de la PCU pour les travailleurs et travailleuses encore paralysés par la pandémie, comme c'est le cas pour les artistes et les travailleurs et travailleuses culturels, indiquent-ils.

De plus, l'organisme entend continuer de travailler avec les gouvernements fédéral et provincial pour trouver des solutions à la reprise des activités artistiques et culturelles dans les espaces publics.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Arts