•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les énergies renouvelables, moins coûteuses que les énergies fossiles

La lune est visible au-dessus d'un parc éolien.

Le coût de production de l'énergie éolienne a diminué ces dernières années (archives).

Photo : Reuters / Toby Melville

Radio-Canada

Les énergies renouvelables comme l'hydroélectricité et les énergies éolienne et solaire sont moins coûteuses que les énergies fossiles, selon une étude de l'Agence internationale de l'énergie renouvelable.

Avant de parvenir à cette conclusion, l'Agence a étudié 17 000 projets d'énergie renouvelable réalisés un peu partout dans le monde en 2019.

L'organisme a constaté que le coût de 56 % de toute la capacité de production d’énergies renouvelables à l’échelle industrielle nouvellement mise en service était inférieur à celui de l’option la moins chère à partir de combustible fossile.

La diminution importante des coûts liés à la production d'électricité éolienne et solaire s'expliquerait notamment par les avancées technologies et par le développement de la recherche sur les énergies renouvelables.

L'argument économique qui était servi un peu comme un dernier recours et qui était déjà biaisé, parce que l'industrie fossile bénéficie de beaucoup de subventions, même cet argument ne tient plus, se réjouit le directeur général du centre de recherche sur les énergies renouvelables Nergica, Frédéric Côté.

Une rangée de panneaux solaires dans un champ ensoleillé.

Hydro-Québec a récemment investi dans des projets d'énergie solaire.

Photo : The Associated Press / Dave Kolpack

C'est de la musique à mes oreilles, affirme le président de la Régie intermunicipale de l'énergie de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine, Simon Deschênes.

Ça fait plusieurs mois, voire quelques années, qu'on martèle le message de faire de plus en plus de place aux énergies renouvelables, entre autres l'éolien, poursuit-il.

Le coût diminue année après année au niveau de la production et de la construction d'un nouveau parc éolien et de toute autre forme d'énergie renouvelable.

Simon Deschênes, président de la Régie intermunicipale de l'énergie Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

Le Québec est béni en termes d'énergies renouvelables, ajoute M. Côté.

On a des rivières, on a les plus beaux régimes de vents du nord-est de l'Amérique du Nord, on a un ensoleillement qui se compare à l'Allemagne... donc je vous dirais que le Québec a un potentiel incroyable sur lequel on peut définitivement tabler pour électrifier davantage notre société, notre économie, avance-t-il.

Frédéric Côté est à l'extérieur, devant un arbre. Il affiche un air sérieux.

Le directeur général de Nergica, Frédéric Côté, se réjouit de voir que le Québec opte pour les énergies renouvelables.

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

C'est rassurant et intéressant de voir qu'au Québec, on a fait les bons choix. On a misé sur l'électrification, on continue de le faire, on peut faire mieux et plus, et on voit que les intentions gouvernementales vont dans ce sens-là et c'est très rassurant, constate M. Côté.

L'énergie du futur, c'est clairement l'électricité, et le futur de l'électricité, c'est l'éolien et le solaire, c'est indéniable.

Frédéric Côté, directeur général de Nergica

Après l'hydroélectricité et l'énergie éolienne, le Québec a récemment choisi d'investir dans l'énergie solaire.

On a pris une participation dans une entreprise québécoise qui est Innergex et qui va nous permettre de développer notre expertise avec eux autant dans des projets hydroélectriques qu'éoliens ou solaires à l'échelle internationale, affirme le porte-parole d'Hydro-Québec, Maxence Huard Lefebvre.

C'est toutefois toujours l'hydroélectricité qui serait la moins coûteuse. Selon l'étude de l'Agence internationale de l'énergie renouvelable, 90 % des projets hydroélectriques réalisés en 2019 étaient plus avantageux financièrement que les projets d'énergie fossile.

Avec les informations de Martin Toulgoat

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !