•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le projet de loi privé pour aider la construction de logements aux Îles est adopté

La petite ville au milieu du golfe Saint-Laurent

Cap-aux-Meules aux Îles-de-la-Madeleine (archives)

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

L’Assemblée nationale a adopté le projet de loi privé pour contrer la pénurie de logements aux Îles-de-la-Madeleine. La Municipalité des Îles peut maintenant mettre en place des mesures pour aider les promoteurs.

Le montant de total de l'aide aux promoteurs atteint deux millions de dollars.

Cette aide pourra prendre la forme de subventions, de crédits de taxes ou encore des prêts aux entrepreneurs qui souhaitent construire ou rénover des logements. L’aide financière maximale par bénéficiaire est de 500 000 $.

L'aide prévue ne peut servir à financer des logements loués en tout ou en partie à des fins touristiques. Les bénéficiaires du programme doivent conserve pour une période de cinq ans la vocation locative et résidentielle des logements.

La Municipalité a jusqu’en décembre 2026 pour profiter de ce programme.

La pénurie de logements pour les gens qui résident aux Îles à l’année est d’autant plus importante qu’on est en période de recrutement de main-d’œuvre pour différents secteurs aux Îles.

Une citation de :Joël Arseneau, député des Îles-de-la-Madeleine

Taux d'inoccupation :

  • 2017 : 0,6 %
  • 2018 : 1.4 %
  • 2019 : 1,9 %
  • équilibre : 3 %

Source : Société canadienne d’hypothèques et de logement

Immeuble à six logements.

Sur l'archipel, il y a 100 immeubles qui ont plus de trois logements, dont 17 sont des HLM.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Les municipalités ont le droit d’aider à construire des logements sociaux, mais pas ceux d’entrepreneurs privés. C’est pour cette raison que l’adoption de ce projet de loi privé était essentielle selon le maire Jonathan Lapierre,

Déjà, certains d'entre eux se sont manifestés.Il y a quelques promoteurs qui nous ont présenté des projets qui sont en phase de développement. On a lancé des appels d’offres publics pour se départir d’anciens arénas de Fatima. Il y a des promoteurs qui ont répondu à l’appel d’offres et qui vont aménager des logements dans cet immeuble-là. Mais, on veut aller plus loin.

C’est une centaine d’unités de logement qui manque. Oui, on veut susciter de l’intérêt auprès de promoteurs immobiliers.

Une citation de :Jonathan Lapierre, maire des Îles-de-la-Madeleine
Bâtiment.

Selon le maire Lapierre, des promoteurs voudraient modifier l'ancien Colisée Albin-Aucoin, situé à Fatima.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Il faut le voir comme un outil qui va nous aider à convaincre des promoteurs immobiliers qui va nous aider à stimuler la construction d’unité de logement pour répondre aux besoins actuels et futurs du terroir des Îles, explique le maire Lapierre.

Gaspé a adopté un projet de loi similaire en décembre dernier, mais aussi pour la période de 2009 à 2015.

Ce programme a eu un impact. Le taux d’inoccupation est passé d’environ 0,5 % en 2009 à près de 6 % en 2014.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !