•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les mères peuvent à nouveau être accompagnées lors des rendez-vous de suivi de grossesse

Photo d'une femme enceinte assise en tailleur, les mains sur son ventre.

Soulagement pour plusieurs mères qui sont en attente d'accoucher.

Photo : iStock

Radio-Canada

C’est une nouvelle que les futurs parents attendaient avec impatience. Les conjoints peuvent à nouveau assister aux échographies de grossesses et aux autres rendez-vous prénataux et postnataux.

Le ministère de la Santé a assoupli, au cours des derniers jours, les règles qui étaient en vigueur depuis le début de la pandémie, qui empêchaient la présence d’une autre personne avec les mères lors d’examens.

Ainsi, les couples peuvent à nouveau partager ce moment important à condition de porter chacun un couvre-visage et de garder une distance de deux mètres dans les salles d’attente.

Ces nouvelles directives impliquent que les mères peuvent maintenant être accompagnées lorsque l’accouchement doit être provoqué.

Au cours des derniers mois, l’autre parent devait attendre le déclenchement dans la voiture à l’extérieur de l’hôpital.

Geneviève Caron, qui attend son premier enfant dans une dizaine de jours, pousse un soupir de soulagement.

Une femme répond aux questions des journalistes dans la rue.

Geneviève Caron qui attend son premier enfant.

Photo : Radio-Canada

On est heureux de pouvoir vivre tout ça à deux. C’est très inconnu, très imprévu une première grossesse et un premier accouchement, donc, c’est sûr que la nouvelle est la bienvenue dans notre couple.

Geneviève Caron

J’ai confiance que les choses se feront un peu naturellement, mais si le scénario d’être provoquée était mis de l’avant, au moins, de savoir que mon conjoint est présent c’est rassurant. Autant pour lui, de dire qu’il pourra assister à l'accouchement de A à Z, conclut-elle.

Les naissances à domicile ont aussi repris depuis le 5 juin.

D’après les informations d’Amélie Desmarais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Santé publique