•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Bloc québécois veut qu'Ottawa priorise l'aérogare et le train à grande fréquence

Yves-François Blanchet entouré de ses députés, en conférence de presse, devant un lutrin.

Yves-François Blanchet était en compagnie de ses députés de la Mauricie, Louise Charbonneau, Louis Plamondon et Yves Perron vendredi à Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada / Alexandre Lepoutre

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet somme Ottawa de financer des projets qu'il considère importants pour les Trifluviens.

Selon M.Blanchet, les investissements en infrastructures publiques doivent être un outil de relance économique. Il a aussi souligné l'importance de soutenir l'industrie saisonnière, et en particulier ses travailleurs.

L'ancienne gare ferroviaire de Trois-Rivières est envisagée comme lieu d'accueil du projet de Train à grande fréquence de Via Rail.

(Archives) L'ancienne gare ferroviaire de Trois-Rivières est envisagée comme lieu d'accueil du projet de Train à grande fréquence de Via Rail.

Photo : Radio-Canada / Catherine Bouchard

« Nous voulons que le train à grande fréquence soit une réalité. Nous voulons que la Ville de Trois-Rivières et ses institutions reçoivent le financement fédéral. »

— Une citation de  Yves-François Blanchet, chef du Bloc québécois

Il estime d'ailleurs que l’aérogare est une priorité pour la région.

Pour entendre une entrevue avec le chef du Bloc québécois à l'émission 360PM, c'est ici.

Façade de l'aérogare de l'aéroport de Trois-Rivières

Le projet de développement de l'aérogare de l'aéroport de Trois-Rivières attend le feu vert depuis des années.

Photo : Radio-Canada

Transformons le problème en opportunité, dit-il. Équipons Trois-Rivières d'un aéroport qui permettra de s'ouvrir vers le nord du Québec. Un aéroport qui permettra d'équiper Trois-Rivières, qui a une belle expertise et une position géographique remarquable, d'être à la hauteur du potentiel de la région.

Les députés de la Mauricie, Louise Charbonneau, Louis Plamondon et Yves Perron étaient aussi sur place pour appuyer leur chef.

D'après les informations d'Alexandre Lepoutre

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !