•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Ontario autorise les bulles sociales de 10 personnes

Doug Ford en conférence de presse.

Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Les Ontariens peuvent maintenant se réunir en groupes de 10 personnes sans avoir à respecter le principe de distanciation physique, et ce, même à l'intérieur.

Le premier ministre Doug Ford en fait l'annonce en ce moment.

La condition : les 10 personnes, que ce soit deux familles ou un individu et ses proches qui n'habitent pas sous le même toit, doivent appartenir à une même bulle ou un même cercle social.

Les membres de ce cercle peuvent s’embrasser ou se serrer dans les bras. Ils n’auront pas à maintenir une distance de deux mètres entre eux.

Finalement vous allez pouvoir étreindre vos grands-parents ou partager un repas avec des amis.

Une citation de :Doug Ford, premier ministre de l'Ontario

Les autorités de santé publique expliquent que l’assouplissement des règles est possible, puisque la propagation du coronavirus a ralenti dans la province. Le nombre de nouvelles infections a atteint vendredi son plus bas niveau depuis la fin mars.

Le gouvernement Ford offre ainsi la possibilité aux Ontariens de retrouver des interactions sociales en toute sécurité. La province estime que cette nouvelle mesure permettra notamment de limiter les risques de détresse psychologique et de réduire l’isolement social.

Comment créer votre cercle?

Les gens avec qui vous partagez un logement font automatiquement partie de votre cercle. Vous pouvez ensuite ajouter vos proches et des amis, jusqu’à un maximum de 10 personnes.

  • Vous ne pouvez faire partie que d’une seule bulle.
  • Il faut obtenir le consentement d’un individu ou d’une famille avant de les inclure dans votre cercle.
  • Les membres du cercle doivent s’engager à rester fidèles; ils ne pourront changer de groupe une fois qu’ils auront accepté l’invitation.

Le premier ministre Ford rappelle que ce n'est pas une raison d'abonner la distanciation physique avec les personnes qui ne font pas partie de sa bulle, afin d'éviter une hausse des infections. Soyez encore patients, dit-il.

À l'extérieur, les rassemblements de 10 personnes ou moins sont permis en Ontario, que ces personnes fassent partie d'un même cercle ou pas, mais seulement si ces individus respectent une distance de 2 mètres entre eux.

Individus vulnérables

Les autorités sanitaires indiquent que les personnes à risque devraient considérer faire partie d’un cercle plus petit, limiter les interactions ou carrément ne pas se joindre à une bulle.

Le gouvernement cite notamment les travailleurs de la santé, les personnes de 70 ans et plus et les personnes immunodéficientes comme étant particulièrement vulnérables.

La province précise aussi qu’une personne devrait se retirer du cercle et cesser toute interaction dès l’apparition de symptômes liés à la COVID-19.

Le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse permettaient déjà à leurs résidents de former des bulles sociales. Ces deux provinces ont toutefois beaucoup moins de cas de coronavirus que l'Ontario.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !