•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mort de Lyndia Hamel : la coroner montre du doigt la Maison Carignan

Lyndia Hamel est morte le 27 décembre 2016 d'une surdose de drogues à la Maison Carignan, un centre de thérapie contre la dépendance.

Lyndia Hamel est morte le 27 décembre 2016 d'une surdose de drogues à la Maison Carignan, un centre de thérapie contre la dépendance.

Photo : Facebook

Radio-Canada

La coroner qui a fait enquête sur la mort de Lyndia Hamel en 2016 à la Maison Carignan, à Trois-Rivières, estime que les intervenants du centre de thérapie auraient dû être mieux formés en plus de mieux encadrer le retour de sortie de la jeune femme.

Dans son rapport de 25 pages, la coroner Andrée Kronström fait huit recommandations à différents acteurs du secteur de la santé, dont le CIUSSS MCQ et la Maison Carignan.

Elle recommande entre autres d’offrir davantage de services pour les personnes aux prises avec une dépendance à l’alcool et aux drogues et plus de formation continue pour les intervenants du réseau.

La coroner recommande également à la Maison Carignan de mieux encadrer les sorties temporaires de ses résidents et de s’approvisionner en naloxone, un médicament qui, tel que le décrit Santé Canada, agit rapidement pour renverser temporairement les effets d’une surdose d’opioïdes, permettant la prise en charge médicale dans un délai opportun.

Les intervenants de La Maison Carignan auraient dû la surveiller étroitement et contacter les services d’urgence. Pour ce faire, ils auraient dû posséder de plus grandes connaissances pour saisir la dangerosité des signes d’intoxication décelés, avoir un meilleur encadrement (support clinique et procédures claires) et avoir en leur possession de la naloxone. Des précautions additionnelles auraient dû être prises lors de l’autorisation de sortie afin qu’un véritable filet de sécurité soit tissé. On aurait pu penser à être proactif lors du retour de sortie afin de s’assurer que Mme Hamel ne transporte pas des substances interdites.

Extrait du rapport de la coroner Andrée Kronström

La coroner Kronström a présidé l'enquête publique qui s'est tenue en 2019.

Lyndia Hamel est morte dans la nuit du 26 au 27 décembre 2016. Elle était de retour à la Maison Carignan après une sortie de deux jours, une permission spéciale qu’on lui avait accordée pour aller voir sa mère qui était hospitalisée à Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Prévention et sécurité