•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des organismes de l’Abitibi-Témiscamingue se préparent à l’après-COVID

Une personne se tenant les mains

Une personne en détresse

Photo : Radio-Canada

Tanya Neveu

Des organismes communautaires de la région se préparent à l'après-COVID-19… une période insécurisante pour certains.

Même si le nombre de demandes en santé mentale, notamment, n’a pas augmenté depuis le début de la pandémie, les organismes demeurent vigilants, car ils s’attendent à devoir répondre à des appels de détresse.

Depuis le début de la pandémie, le Centre de prévention du suicide du Témiscamingue affirme que les appels à l’aide n’ont pas augmenté et que la situation est stable. L’organisme reste toutefois sur ses gardes et se prépare à devoir intervenir à tout moment.

On est préoccupé pour le "après". Comment on se prépare? C’est de demeurer à l’écoute de la population, de ce qui est en train de se vivre. Je pense que c’est le meilleur moyen que les organisations utilisent. On se concerte énormément. Beaucoup de prévention aussi, décrit la directrice générale du Centre de prévention du suicide du Témiscamingue, Lynda Clouâtre.

Elle explique que le confinement, les écoles fermées et le télétravail peuvent avoir, à long terme, des impacts majeurs sur plusieurs familles.

Ces petites choses de la vie qui ont changé peuvent venir déstabiliser des gens qui, à long terme, vont être plus épuisés que d’autres. On veut vraiment pouvoir les accueillir, ces gens-là, ajoute-t-elle.

Plus d’intervenants terrain

Le Groupe Image, qui travaille avec les hommes et les pères dans le besoin, a augmenté son nombre d’intervenants sur le terrain. Le directeur général, Tommy Cousineau, s’attend à une recrudescence des besoins d’interventions.

On veut se préparer. On sent que ça peut nous amener certaines problématiques donc on veut être prêt. On veut aussi être partout sur le territoire. C’est une belle stratégie, croit-il.

Le Groupe Image est maintenant présent dans les cinq MRC de la région.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !