•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Arbec met tous ses employés à pied à Port-Cartier

Produits forestiers Arbec à Port-Cartier

Produits forestiers Arbec à Port-Cartier

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La société forestière Arbec de Port-Cartier met 140 employés à pied pour une durée indéterminée.

Le maire de Port-Cartier, Alain Thibault, ainsi que le syndicat des employés ont confirmé la nouvelle qui a été divulguée plus tôt sur les réseaux sociaux.

Alain Thibault s’attriste de la fermeture de la scierie qui touche 150 travailleurs. On est même pas encore sorti de la COVID-19 qu’ils nous arrivent avec une nouvelle de même. Disons que ça nous tombe sur le dos comme la misère sur le pauvre monde, déplore-t-il. Par contre, il faut rester optimiste, il faut rester positif.

Selon le syndicat UNIFOR, l'impossibilité d'écouler les copeaux de bois vers l'usine de Produits forestiers Résolu à Baie-Comeau explique, en partie, cette décision de Rémabec.

Étant donné que la papetière de Baie-Comeau est arrêtée, bien c'est directement relié, indique le représentant syndical, Martin Dugas. C'est des copeaux, c'est de la matière première qui a quand même [un coût], c'est important comme somme d'argent. Et on n’est pas capable de l'écouler. Puis il y a quand même des règles environnementales qui sont strictes. On peut pas les empiler [éternellement].

Arbec est une société forestière privée qui se spécialise dans la production de panneaux et de bois d'œuvre.

La fermeture de la scierie pour une durée indéterminée ne surprend pas le maire, qui a cependant confiance en l’avenir. Selon lui, le groupe Rémabec a toujours des projets importants sur son site industriel de Port-Cartier. Ils veulent investir dans un complexe intégré, qui regrouperait la scierie et une usine de granules, parce que la demande est très forte en Europe, soutient Alain Thibault.

À ce sujet, le vice-président exécutif de groupe Rémabec, Éric Bouchard confirme le désir de l’entreprise de développer davantage le site industriel de la scierie et affirme que la fermeture de la scierie Arbec n’est pas définitive. Éric Bouchard rappelle par ailleurs qu’une usine de biocarburant y est déjà construite et que d’autres projets sont en cours.

En mars, Arbec avait suspendu ses activités de sciage à Port-Cartier, en Mauricie et au Saguenay-Lac-Saint-Jean, en raison de la pandémie de coronavirus et du contexte économique qui en découle.

Arbec emploie environ 700 personnes dans ces trois usines.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !