•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Enquête sur le racisme systémique : l'aval du ministre des Affaires autochtones

Jake Stewart en entrevue

Le ministre des Affaires autochtones du Nouveau-Brunswick, Jake Stewart (archives).

Photo : CBC

Radio-Canada

Le ministre des Affaires autochtones du Nouveau-Brunswick appuie la demande des chefs autochtones de la province à la tenue d'une enquête indépendante sur ce qu'ils appellent la discrimination systémique vécue par leurs pairs dans l'appareil judiciaire.

Je soutiens absolument l’enquête sur le racisme systémique , a-t-il dit jeudi après-midi. Il affirme qu’il exprimera son point de vue au Cabinet et qu'il tentera de convaincre ses collègues.

Jake Stewart a confié qu’il avait aussi été confronté au racisme systémique à l’égard des peuples autochtones dans la province. Je vous dis cela avec un peu de honte , a-t-il ajouté.

Le ministre dit même avoir été témoin de racisme subtil à l’égard des Autochtones au sein du gouvernement.

Les chefs malécites demandent au gouvernement provincial de nommer des experts juridiques issus des communautés autochtones – les seuls, selon eux, à pouvoir mener une enquête impartiale sur ces enjeux sociaux.

Ce nouvel appel fait suite à la mort, la semaine dernière, de Chantel Moore, une Autochtone de 26 ans abattue par la police à Edmundston. Selon la police, la femme avait en main un couteau à l'arrivée des policiers appelés sur les lieux pour vérifier si elle se portait bien.

Plusieurs Autochtones de la famille en pleurs et attristés autour d'une voiture.

La famille de Chantel Moore est arrivée à l'aéroport de Fredericton cette semaine pour voir aux funérailles.

Photo : Radio-Canada

Les six chefs malécites du Nouveau-Brunswick soutiennent que leur population fait l'objet d'une surveillance accrue de la police, alors que les victimes autochtones, elles, ne sont pas prises au sérieux. Ils soutiennent aussi que les Autochtones sont plus susceptibles d'être condamnés par les tribunaux et emprisonnés.

Le ministre a rencontré la mère de Chantel Moore en début de semaine, lorsque des membres de sa famille sont arrivés à Fredericton en provenance de la Colombie-Britannique.

Blaine Higgs, en réponse à des questions posées au sein de l’Assemblée législative, a qualifié la mort de Chantel Moore d'événement isolé.

Il a aussi accusé les partis d’opposition de vouloir en faire un enjeu national.

La mort de Chantel Moore fait actuellement l'objet d'une enquête du Bureau des enquêtes indépendantes du Québec.

Des funérailles privées sont prévues jeudi matin pour Mme Moore.

Avec les informations de La Presse canadienne et CBC

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Acadie

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Acadie.